Le Japon lance un nouveau visa de 6 mois destiné aux nomades numériques

Le Japon s'apprête à lancer un nouveau visa pour les nomades numériques en mars.
Le Japon s'apprête à lancer un nouveau visa pour les nomades numériques en mars. Tous droits réservés Canva
Par Angela Symons
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

Découvrez le Japon grâce à ce nouveau visa destiné aux nomades numériques.

PUBLICITÉ

Le Japon lancera un nouveau visa pour les "nomades numériques" le mois prochain. Celui-ci permettra aux ressortissants de 49 pays, dont les États membres de l'Union européenne, de séjourner dans le pays pour une durée maximale de six mois.

Avec ses villes animées, ses magnifiques paysages naturels et sa culture pop de renommée mondiale, le Japon est l'endroit idéal pour combiner travail et voyage.

Le pays s'ouvre de plus en plus aux étrangers dans l'espoir de stimuler son économie et sa compétitivité internationale, menacées par le vieillissement de sa population.

Plus de deux millions de ressortissants étrangers travaillent aujourd'hui dans le pays, soit le nombre le plus élevé jamais atteint, selon le ministère japonais du Travail.

Voici tout ce qu'il faut savoir sur le nouveau visa de nomade numérique du Japon, qui peut en faire la demande et quelles en sont les conditions d'obtention.

Qui peut demander le visa de nomade numérique japonais ?

Les citoyens de 49 pays et territoires peuvent demander le visa de nomade numérique japonais. Il s'agit en particulier des pays qui ont signé une convention fiscale avec le Japon ou dont les ressortissants sont exemptés de visa lorsqu'ils se rendent au Japon.

Tous les pays de l'UE sont concernés, ainsi que l'Arménie, le Belarus, la Géorgie, l'Islande, le Liechtenstein, la Moldavie, Monaco, la Macédoine du Nord, la Norvège, la Serbie, la Suisse, la Turquie et le Royaume-Uni.

En dehors de l'Europe, les Australiens, les Sud-Coréens, les Singapouriens et les Américains figurent parmi les autres citoyens qui peuvent en faire la demande.

Le visa s'adresse aux professionnels hautement qualifiés, en particulier ceux qui travaillent dans le secteur informatique. Il sera accordé pour des "activités désignées", notamment le travail à distance pour une entreprise située en dehors du Japon ou en tant qu'indépendant pour des clients à l'étranger. Cette mesure devrait également s'appliquer aux YouTubers qui gagnent de l'argent grâce à des annonceurs étrangers.

Combien faut-il gagner pour obtenir un visa de nomade numérique au Japon ?

Les candidats au visa de nomade numérique japonais doivent avoir un revenu annuel d'au moins 10 millions de yens japonais (62 672 €).

Ils doivent également disposer d'une assurance maladie privée.

Ce visa permet aux travailleurs à distance de séjourner dans le pays pendant une période pouvant aller jusqu'à six mois, soit le double des 90 jours actuellement autorisés pour les "visiteurs à court terme" sans visa, qui ne sont techniquement pas autorisés à travailler pendant leur séjour. Il ne peut être renouvelé que six mois après avoir quitté le pays, ce qui signifie que des séjours consécutifs ne seront pas possibles.

Les enfants et les conjoints pourront accompagner les nomades numériques pendant leur séjour au Japon, à condition qu'ils soient également couverts par une assurance médicale privée.

Toutefois, les demandeurs ne seront pas éligibles à la résidence et ne seront pas autorisés à louer un logement à long terme.

Le nouveau visa devrait être disponible d'ici la fin du mois de mars.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Fortes chutes de neige dans les régions de la côte ouest du Japon

Un nouveau visa américain de quatre ans pour certains citoyens français

Quels sont les pays où les Européens peuvent séjourner le plus longtemps sans visa ?