Marche, parcs, voyages : perde ses repères dans le silence, la nouvelle tendance

Un glacier islandais lors d'une randonnée avec Black Tomato.
Un glacier islandais lors d'une randonnée avec Black Tomato. Tous droits réservés Black Tomato via AP
Tous droits réservés Black Tomato via AP
Par Kim Cook avec APTN
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

Envie d'échapper au bruit ? Les parcs tranquilles et les promenades silencieuses sont la tendance de voyage la plus discrète de cette année.

PUBLICITÉ

Chez lui, dans la banlieue de New York, Oscar Sandoval a beaucoup d'amis et une vie sociale active. Mais quand vient le temps des vacances, il préfère rester discret, littéralement.

Il y a quelques années, il a commencé à pratiquer le bouddhisme zen et a fait des retraites silencieuses dans des monastères de San Francisco et d'ailleurs. Pendant une semaine, il se promène, s'assoit, jardine et contemple généralement la vie. Plus récemment, il a traversé l'Espagne en solitaire, sac au dos.

"L'expérience intérieure varie entre des périodes de très peu de réflexion et des périodes de nombreuses pensées ou de chansons jouant dans ma tête", dit-il, "la paix et le calme absolus sont impossibles à exprimer par des mots".

La journaliste de voyage Chloe Berge a déploré le bourdonnement d'un drone lors d'une randonnée sur la côte isolée des îles Féroé pendant la pandémie. "Le monde devient de plus en plus bruyant et il est de plus en plus difficile d'échapper au bruit, même dans la nature", a-t-elle rappelé.

Mais cela vaut la peine d'essayer disent les voyageurs qui cherchent à s'évader dans le silence. Ou du moins dans des lieux qui s'en rapprochent le plus.

La recherche du calme est en plein essor

Des retraites dans la nature à la marche silencieuse, la recherche de la tranquillité est devenue l'une des dernières tendances du voyage moderne.

Pour beaucoup, voyager dans le calme ne consiste pas seulement à échapper à la cacophonie de la vie quotidienne pendant les vacances. Il peut s'agir d'un changement vers l'introspection, d'une connexion plus profonde avec l'endroit où nous nous trouvons, au sens propre comme au sens figuré.

Vous pourriez même vous sentir en meilleure santé.

Dans une étude publiée dans la revue JAMA Psychiatry fin 2022, par exemple, la méditation de pleine conscience s'est avérée aussi efficace qu'un médicament standard pour traiter l'anxiété.

"Les voyages transformateurs sont une tendance dont nous suivons la croissance", déclare Alex Hawkins, rédacteur en chef de la société de conseil et de prévision de tendances The Future Laboratory. "Elle s'appuie sur le désir des consommateurs de vivre des expériences touristiques axées sur l'autoréflexion."

Le "secteur du tourisme de bien-être ", ajoute-t-il, comprend "la demande de vacances hyperpersonnalisées et de séjours axés sur la santé".

De la Finlande à Bali : où faire une retraite tranquille ?

La société Dark Retreats Oregon propose une "retraite dans l'obscurité" de cinq jours à Tidewater, dans l'Oregon, qui se veut "un espace idéal pour prendre soin de soi" grâce à l'obscurité, à la désintoxication numérique et à un régime alimentaire sain. Les participants peuvent éteindre les lumières autant qu'ils le souhaitent pendant leur séjour et décider de la fréquence de leurs échanges avec les autres.

BookRetreats, qui invite ses clients à "débrancher. Déstresser. Recharger", propose des retraites de méditation silencieuse à Bali, au Portugal, au Mexique et aux Pays-Bas, ainsi qu'en Caroline du Nord, au Québec et en Californie.

En Finlande, Utula Nature propose un séjour silencieux au milieu des pins du lac Saimaa, à environ cinq heures d'Helsinki.

The Redwood National Park in California.
The Redwood National Park in California.Black Tomato via AP

Qu'est-ce qu'un "parc tranquille" ?

Gordon Hempton est un écologiste acoustique de l'État de Washington, également connu sous le nom de "The Sound Tracker". Il a passé plusieurs décennies à parcourir les forêts tropicales, les côtes et les déserts à la recherche de sons naturels intéressants et souvent rares - des sons que l'on n'entend pas facilement lorsqu'il y a beaucoup de bruits d'origine humaine. "Le calme me tient particulièrement à cœur", explique-t-il.

Il est cofondateur de Quiet Parks International, une association à but non lucratif créée pour sensibiliser le public aux avantages d'un environnement moins bruyant, tant pour les personnes que pour la faune et la flore. Le parc équatorien de la rivière Zabalo a été le premier à recevoir la désignation de parc silencieux - il n'est pas techniquement "silencieux", bien sûr. Les singes hurleurs, les oiseaux, les insectes et le bruit de la rivière constituent une bande sonore naturelle. Mais la concentration d'activité humaine la plus proche est un village d'environ 200 personnes, situé à 16 kilomètres.

Il existe même quelques zones urbaines désignées comme parcs tranquilles - l'une d'entre elles se trouve juste à l'extérieur de la métropole trépidante de Taipei, la capitale de Taïwan. L'autre se trouve à Hampstead Heath, à environ 48 kilomètres du centre de Londres. Ce parc de 320 hectares a inspiré les "Chroniques de Narnia" de C.S. Lewis.

Quiet Parks International propose des expériences telles que le bain de forêt, qui consiste à ouvrir ses sens aux éléments méditatifs et relaxants d'une promenade dans les bois.

PUBLICITÉ

Pour ceux qui ne peuvent pas se rendre dans la nature, le site web de Quiet Parks propose des enregistrements de la faune et du temps dans la forêt tropicale, du matin dans le désert de l'ouest du Texas et des sons du jour et de la nuit dans le nord de l'Alaska.

The White Sands National Park dans l'Etat du Nouveau Mexique aux Etats-Unis.
The White Sands National Park dans l'Etat du Nouveau Mexique aux Etats-Unis.Black Tomato via AP

Vous voulez vous perdre ?

Black Tomato a une autre proposition intéressante à vous faire. Cette société de voyage d'avant-garde propose un voyage qu'elle appelle "Get Lost". Vous remplissez un questionnaire détaillé sur ce que vous attendez de votre escapade, mais vous n'avez aucune idée de l'endroit où vous vous rendez jusqu'à ce qu'ils vous y emmènent. L'environnement peut être polaire, désertique, côtier, la jungle ou montagneux.

Vous recevez des conseils de préparation et des instructions de navigation avant de partir, puis, au moment du départ, tous les transferts, le matériel et les points de contrôle cartographiés dont vous aurez besoin. Votre progression est suivie par un spécialiste de l'environnement choisi et par une équipe de guides locaux. Vous pouvez vous retirer à tout moment.

"Nous avons envoyé des clients en Islande et en Alaska", explique Tom Marchant, cofondateur de Black Tomato. "Nous avons envoyé un voyageur solitaire en Mongolie et une femme a traversé seule les montagnes de l'Atlas au Maroc."

Tom Marchant explique qu'il y a le défi de la gestion de l'environnement, mais que "c'est aussi l'occasion de se déconnecter véritablement de la vie quotidienne d'une manière totalement nouvelle".

PUBLICITÉ
Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

DiscoverEU : Comment obtenir l'un des 35 500 pass ferroviaires gratuits de l'UE pour les jeunes cet été ?

Les "squatters aux ordinateurs portables" : les cafés d'Europe en ont assez des nomades numériques

Les Champs-Élysées vont devenir une immense aire de pique-nique : voici comment participer