DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Donald Tusk, nouveau dénicheur de compromis

Donald Tusk, nouveau dénicheur de compromis
Taille du texte Aa Aa

Après cinq années consacrées à forger des compromis entre les 28 pays de l’Union, Herman van Rompuy tire sa révérence. Et c’est le Polonais Donald Tusk qui lui succède à la tête du Conseil européen. Premier ministre pendant sept ans, il devra passer de la défense des intérêts nationaux à l’arbitrage européen. Premier test, le discours dans un anglais compréhensible et plus ou moins fluide, après une remise à niveau intensive.

“Je viens ici avec un but. En ces temps difficiles, l’Europe a besoin de succès. Il nous faut une détermination sans faille pour en finir avec la crise économique. Et il est de notre responsabilité de compléter l’union économique et monétaire “, a-t-il déclaré après avoir pris ses fonctions.

Après Jean-Claude Juncker à la Commission et Federica Mogherini à la diplomatie, le trio de tête de l’Union européenne est désormais entièrement renouvelé. Donald Tusk présidera son premier sommet européen les 18 et 19 décembre. Ses talents de coordinateur seront mis à l‘épreuve sur des dossiers déterminants tels que le plan européen d’investissement et la crise ukrainienne.