PUBLICITÉ

Libye : l'avancée de l'Etat islamique dans le sang

Libye : l'avancée de l'Etat islamique dans le sang
Tous droits réservés 
Par Laurence Alexandrowicz avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Après la Syrie, l'Irak, le groupe Etat islamique progresse en Libye. Le monde arabe est divisé sur l'opportunité d'une intervention dans ce pays.

PUBLICITÉ

Etat islamique progresse en Libye, pour preuve, ces nouveaux attentats qu’ils ont revendiqués dans l’est. Trois explosions, qui ont fait plus de 40 morts et autant de blessés à Al-Qoba. Les cibles ? Un commissariat de police, les environs du domicile du président du Parlement, une station service bondée.

Jeudi, l’EI avait pris le contrôle de l’université de Syrte. La veille, une soixantaine de leurs véhicules avaient paradé dans la ville. Notre journaliste Faiza Garah a joint au Maroc Mustapha Tossa, spécialiste du monde arabe : “Ces attentats incarnent les percées militaires de l’Etat islamique en Libye, un pays transformé en un nouveau foyer de conflit, qui commence à toucher le coeur du Maghreb et qui peut arriver en Europe. La Libye vit un grand tournant qui va avoir certainement des conséquences sur la partie sud-ouest de l’Europe et bien sûr sur le Maghreb comme je l’ai dit.” Lundi, l’Egypte avait mené des raids en Libye après la décapitation de 21 chrétiens, pour la plupart égyptiens. Des raids qui ont divisé le monde arabe : le Qatar qui les avait critiqués a été accusé par le Caire de soutenir le terrorisme. Résultat Doha a rappellé son ambassadeur au Caire. Signe des tensions, entre pays arabes notamment, autour de la question d’une intervention en Libye.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Derna : une vingtaine de nouveaux corps repêchés en mer, deux semaines après le drame

En Libye, la colère des habitants de Derna après les inondations meurtrières

Inondations en Libye : la menace d'une épidémie plane sur la ville de Derna