EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Podemos fait son propre "discours à la nation"

Podemos fait son propre "discours à la nation"
Tous droits réservés 
Par Laurence Alexandrowicz avec AFP, Reuters
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Podemos, qui caracole dans les sondages, dénonce l'inutilité du gouvernement Rajoy.

PUBLICITÉ

Pablo Iglesias, le leader de mouvement antilibéral Podemos, défie le Premier ministre espagnol. La veille Mariano Rajoy avait fait son discours à la nation, mais Podemos qui n’est pas représenté au Parlement n’avait pas pu lui répondre. Pablo Iglesias a donc fait son propre discours à la nation, parlé de la crise, alors que près de huit millions de personnes gagnent moins de 1000 euros par mois.

“L’austérité n’a pas permis de laisser la crise derrière nous. Ca n’a pas permis de résoudre les trois principaux problèmes des Espagnols : le chômage, la dette et les inégalités. Les trois ont augmenté. La question n’est pas juste le nombre de personnes touchées. C’est juste inefficace, Mr Rajoy, votre gouvernement a prouvé son inutilité, et je vous le dis avec respect.”

Devant ou juste derrière le Parti Populaire de Mariano Rajoy, selon les sondages, Podemos va passer son premier test électoral pour les régionales du 22 mars en Andalousie. A l’image de Syriza en Grèce, Podemos pourrait renverser la traditionnelle alternance droite-gauche qui exerce le pouvoir à Madrid depuis 1982.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Elections générales en Espagne : le bipartisme est-il de retour ?

Après l'accord sur la dette, une dure bataille s'annonce au Congrès américain

Argentine : manifestation contre l'accord avec le Fonds monétaire international