EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

USA-Cuba : un tête-à-tête désormais gravé dans l'Histoire.

USA-Cuba : un tête-à-tête désormais gravé dans l'Histoire.
Tous droits réservés 
Par Euronews avec Avec AFP et Reuters
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Pour la première fois depuis 1956, les chefs d‘État cubain et américain se sont entretenus ce samedi soir lors d’une rencontre formelle. En marge du

PUBLICITÉ

Pour la première fois depuis 1956, les chefs d‘État cubain et américain se sont entretenus ce samedi soir lors d’une rencontre formelle. En marge du sommet des Amériques, Raul Castro et Barack Obama se sont brièvement exprimés devant la presse avant de poursuivre leurs discussions en privé.

Auparavant, ils ont tenu des propos reflétant le rapprochement entre leur pays, annoncé en décembre.

“Je vois comme un pas positif, a déclaré Raul Castro (les) récentes déclarations (d’Obama) selon lesquelles il va rapidement décider de retirer Cuba de la liste des pays qui soutiennent le terrorisme, liste dans laquelle nous n’aurions jamais dû être inclus”.
Le président cubain a également qualifié Obama “d’homme honnête” et exprimé sa volonté d’avancer dans un “dialogue respectueux”.

Le président américain, lui, n’a pas hésité à souligner les “incohérences” de son propre pays. « Je suis le premier à reconnaître que la préoccupation de l’Amérique concernant les droits de l’homme n’a pas toujours été cohérente, a souligné Barack Obama. Et je suis certainement conscient qu’il y a des chapitres sombres de notre propre histoire dans laquelle nous n’ avons pas observé les principes et idéaux sur lesquels le pays a été fondé. (…)L’Amérique n’a jamais clamé qu’elle était parfaite. Nous clamons être ouverts au changement “

La rencontre historique entre les deux dirigeants a largement éclipsé les autres sujets à l’ordre du jour du sommet des Amériques. Sommet réunissant 35 chefs d‘État. Cuba y participait pour la première fois.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Obama et Castro à quelques heures de leur échange historique

Cuba : un embargo américain décrété en 1962

Le nucléaire au secours du réchauffement climatique ?