PUBLICITÉ

La Turquie cible des positions kurdes en Syrie et en Irak

La Turquie cible des positions kurdes en Syrie et en Irak
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La Turquie poursuit ses frappes, non seulement contre des positions de l‘État islamique, mais aussi contre les rebelles kurdes. L’objectif d’Ankara

PUBLICITÉ

La Turquie poursuit ses frappes, non seulement contre des positions de l‘État islamique, mais aussi contre les rebelles kurdes. L’objectif d’Ankara : créer une zone de sécurité à sa frontière après plusieurs attentats sur son territoire.

Après l’Irak, l’armée turque aurait visé cette fois deux localités syriennes de la province d’Alep, situées tout près de la frontière, blessant quatre combattants kurdes, selon une information de la branche syrienne du PKK – les Unites de protection du peuple kurde (YPG) – considéré comme une organisation terroriste par Ankara.

Par ailleurs, les F-16 turcs ont bombardé pour la deuxième consécutive des bases arrières des forces kurdes dans le nord de l’Irak. Le village d’Amadiya, notamment, a été touché. Cet habitant témoigne : ‘‘Des avions de chasse turcs ont frappé notre village à dix reprises”, raconte-t-il. Nous et nos enfants avons eu très peur. Ils ont même bombardé notre réserve d’eau.”

Ces frappes interviennent après un attentat à la voiture piégée qui a tué deux soldats turcs près de Diyarbakır. Attentat attribué par la Turquie aux rebelles du PKK.
Ces raids fragilisent encore davantage le processus de paix entamé en 2012 avec les séparatistes pour mettre fin à un conflit qui a fait plus de 40.000 morts en trente ans.

Avec AFP et Reuters

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La Turquie poursuit (et justifie) ses frappes contre Daech et le PKK

Pourquoi la Turquie bombarde des positions du PKK

Turquie : des centaines d'arrestations de militants présumés de Daesh et du PKK