Sur l'île grecque de Kos, l'afflux des migrants

Sur l'île grecque de Kos, l'afflux des migrants
Tous droits réservés 
Par Olivier Peguy avec agences
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Ce canot pneumatique vient de toucher terre sur l‘île grecque de Kos. A son bord, une vingtaine de personnes, la plupart originaires de Syrie. Ces

PUBLICITÉ

Ce canot pneumatique vient de toucher terre sur l‘île grecque de Kos. A son bord, une vingtaine de personnes, la plupart originaires de Syrie.

Ces réfugiés doivent à présent être enregistrés. Les locaux des services de l’immigration étant saturés par l’afflux de migrants, c’est sur un ferry que s’effectuent les démarches administratives. Le bateau, affrété spécialement par les autorités, est arrivé ce vendredi.

Parmi les migrants tout juste débarqués, Abdul El Messiyah, en provenance de Syrie. “Je n’avais pas particulièrement l’intention de quitter mon pays, explique-t-il, mais à cause du groupe Etat islamique, on n’a pas le choix. J’espère qu’un pays acceptera de nous accueillir. On est des chrétiens. On n’a pas d’armes, on n’est pas des meurtriers…”

Ces réfugiés, qui arrivent sur l‘île grecque de Kos, embarquent généralement en Turquie. La traversée se fait de nuit, parfois sur de simples canots pneumatiques.
Entre les côtes turques et grecques, il n’y a que quelques miles nautiques. Un ultime passage avant d’accéder à l’Europe, toujours perçue comme un eldorado.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les conservateurs modérés grecs en passe de remporter les élections européennes

Dune 2 ? Blade Runner 2049 ? ou Mars ? Athènes se réveille sous le ciel orange

Grèce : le chômage augmente, les salaires restent bas