DERNIERE MINUTE

Cinq salariés d'Air France en garde à vue, colère des syndicats

Cinq salariés d'Air France en garde à vue, colère des syndicats
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Cinq salariés d’Air France soupçonnés d’avoir molesté des cadres de la compagnie le 5 octobre dernier sont en garde à vue. Ils ont été identifiés grâce aux images vidéo des violences qui ont émaillé un comité central d’entreprise consacré à un plan de restructuration menaçant 2.900 postes. Le directeur des ressources humaines
d’ Air France, Xavier Broseta, et un responsable de l’activité long-courrier, Pierre Plissonnier, avaient été pris à partie par des salariés furieux après l’annonce de 2.900 suppressions de postes.
Colère de la gauche et de la CGT qui dénonce “la criminalisation de l’action syndicale et des salariés”.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.