Riyad assure que la crise qui l'oppose à Téhéran n'affectera pas la région

Riyad assure que la crise qui l'oppose à Téhéran n'affectera pas la région
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L’Arabie saoudite assure que la guerre diplomatique qui l’oppose à l’Iran n’affectera pas les efforts de paix en Syrie ou au Yémen. Une crise qui ne

PUBLICITÉ

L’Arabie saoudite assure que la guerre diplomatique qui l’oppose à l’Iran n’affectera pas les efforts de paix en Syrie ou au Yémen. Une crise qui ne cesse de s’aggraver. Riyad et plusieurs de ses alliés avaient déjà rompu leurs relations diplomatiques avec Téhéran. Et hier, le chef de la diplomatie saoudienne a annoncé de nouvelles sanctions :

“Nous allons stopper la totalité du trafic aérien au départ et à l’arrivée de l’Iran. Nous rompons tout lien commercial avec l’Iran et nous allons interdire aux gens de voyager en Iran.”

Pas de quoi impressionner le vice-président iranien qui a rappelé que son pays ne pardonnait pas l’exécution, samedi, d’un dignitaire chiite à Riyad.

“Je conseille aux Saoudiens de stopper ces actes de sabotage illogiques, ces mesures irréfléchies, prises sous le coup de l‘émotion. C’est le résultat d’une mauvaise politique, parce qu’au final, ce sont eux qui pâtiront d’avoir limité leurs liens avec l’Iran.”

Alliés traditionnels de l’Arabie saoudite, les États-Unis doivent également ménager l’Iran après le rapprochement qui a suivi l’accord sur le nucléaire iranien. Le porte-parole de la Maison Blanche, Josh Earnest, a demandé “aux deux camps de faire preuve de retenue et de ne pas aggraver les tensions” dans une région déjà meurtrie par plusieurs conflits.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Des centaines d'Iraniens rassemblés à Téhéran pour conspuer l'Arabie saoudite

Le monde s'alarme de la crise entre Arabie Saoudite et Iran

Crise diplomatique entre la Pologne et Israël après la mort de sept humanitaires à Gaza