EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Afrique du Sud : Jacob Zuma attaqué de toutes parts

Afrique du Sud : Jacob Zuma attaqué de toutes parts
Tous droits réservés 
Par Julien Pavy avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le président sud-africain garde la tête haute après que la justice l'a reconnu coupable de violation de la Constitution pour avoir utilisé de l'argent public à des fins personnelles.

PUBLICITÉ

Jacob Zuma ne démissionnera pas. Le président sud-africain garde la tête haute après que la justice l’a reconnu coupable de violation de la Constitution pour avoir utilisé de l’argent public à des fins personnelles. Il fait depuis l’objet d’une procédure de destitution lancée par l’opposition.

An apology is not enough‚ Zuma must resign – EFF. https://t.co/GjHkx75CPkpic.twitter.com/iCtTwDCB3h

— Sowetan LIVE (@SowetanLIVE) 1 avril 2016

Dans une allocution télévisée, il a reconnu avoir commis une faute, tout en niant avoir fait preuve de malhonnêteté. “Je respecte le jugement et m’y conformerai”, a déclaré le président sud-africain. Puis d’ajouter : “ Ce jugement a mis en évidence les valeurs qui sous-tendent notre liberté et notre démocratie durement gagnées.”

Jacob Zuma est sommé de rembourser les 16 millions de dollars payés, en 2009, par l‘État, officiellement pour améliorer la sécurité de sa résidence privée. Les travaux comprenaient notamment la construction d’une piscine, d’un poulailler, d’un enclos pour bétail et d’un centre pour visiteurs.

Jacob Zuma. Le début de la fin? https://t.co/k3Wu9vK134pic.twitter.com/AwfibfXCBi

— Paris Match (@ParisMatch) 1 avril 2016

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

No Comment : en Afrique du Sud, une violente tempête fait au moins 11 morts

Afrique du Sud : l'ANC perd sa majorité absolue dans une élection historique

Des élections législatives à haut risque pour l'ANC en Afrique du Sud