PUBLICITÉ

Les forces irakiennes sont entrées dans Falloujah, aux mains de Daech

Les forces irakiennes sont entrées dans Falloujah, aux mains de Daech
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Une colonne de blindés pénètre dans Falloujah.

PUBLICITÉ

Une colonne de blindés pénètre dans Falloujah. Après une semaine de combat, l’armée irakienne et ses alliés sont entrées dans la ville. Située à 50 kilomètres de Bagdad, Falloujah est aux mains du groupe Etat islamique depuis plus de deux ans. Les combats pour reconquérir la ville se poursuivent avec le soutien aérien de la coalition internationale. Des dizaines de milliers de membres des forces armées irakiennes et des unités paramilitaires participent à l’offensive.

Les forces irakiennes pénètrent dans Fallouja pour libérer la ville de l’Etat islamique https://t.co/LUwfSHvh82pic.twitter.com/Fe5SiKnYrC

— Le Monde (@lemondefr) May 30, 2016

Ce qu'il en est #Falluja#Daech#Irakpic.twitter.com/sBf1snUXTA

— Mac (@spiransky) 30 mai 2016

“De violents affrontements ont eu lieu à la périphérie de Falloujah explique le commandant de l’opération Abdul-Wahab al-Saadi. Les affrontements sont toujours en cours. Si Dieu le veut, la bataille sera bientôt terminée. Nous allons essayer d‘évacuer tous les civils à l’intérieur de la ville en toute sécurité.’‘

Depuis le début de l’offensive, 3000 personnes ont pu fuir les banlieues de Falloujah.

Layla, a mother of three, escaped the Iraqi city of #Falluja where Government forces are battling ISIL militants pic.twitter.com/FGKsOnMgnZ

— UN Refugee Agency (@Refugees) 30 mai 2016

Mais 50 000 civils seraient toujours coincés dans la ville sans aide ni protection. Ils manquent de nourriture, d’eau potable et de médicaments. Le millier de jihadistes qu’il y aurait sur place sont soupçonnés de vouloir les utiliser comme bouclier humain.

avec AFP

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Frappes massives américaines en Syrie et en Irak : au moins 18 combattants pro-Iran tués

Irak : Frappes contre une base militaire abritant des troupes américaines

Des inondations à Erbil, dans le Nord de l'Irak