EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Dilma Rousseff : "Jamais je n'ai détourné un seul centime public"

Dilma Rousseff : "Jamais je n'ai détourné un seul centime public"
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Près de deux mois après sa mise à l‘écart du pouvoir au Brésil, Dilma Rousseff réaffirme son innocence.

PUBLICITÉ

Près de deux mois après sa mise à l‘écart du pouvoir au Brésil, Dilma Rousseff réaffirme son innocence. “Je n’ai jamais commis aucun crime de responsabilité, jamais je n’ai détourné un seul centime public pour mon enrichissement personnel”, affirme-t-elle dans une lettre envoyée au Sénat. Une lettre qui a été lue par son avocat, l’ex ministre de la Justice Eduardo Cardozo :

“Je suis jugée, car je n’ai pas accepté le chantage. Cette procédure de mise en accusation existe parce que j’ai refusé le harcèlement des maîtres-chanteurs. Le plus grand risque auquel fait face le Brésil aujourd’hui est d‘être dirigé par un gouvernement qui n’a pas été élu. Un gouvernement qui n’a pas reçu le soutien du peuple ne résoudra pas la crise, car il est lui-même au cœur de cette crise.”

Dilma Rousseff est accusée d’avoir maquillé les comptes publics pour favoriser sa réélection. Elle se dit victime d’une “farce politique et juridique”. Le Sénat décidera fin aôut, probablement après les Jeux olympiques, si elle doit être officiellement destituée.

Avec AFP

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Brésil : Jair Bolsonaro accusé d'avoir bénéficié d'un "faux" certificat de vaccin anti-Covid

Des milliers de partisans de l'ancien président Bolsonaro réunis à Sao Paulo

le Brésil a lancé une vaste campagne de vaccination contre la dengue