EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

L'avis des Italiens sur la réforme constitutionnelle

L'avis des Italiens sur la réforme constitutionnelle
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La réforme est tellement complexe, et ses conséquences si imprévisibles, que beaucoup d’Italiens sont indécis à l’heure de déposer leur bulletin dans l’urne.

PUBLICITÉ

La réforme est tellement complexe, et ses conséquences si imprévisibles, que beaucoup d’Italiens sont indécis à l’heure de déposer leur bulletin dans l’urne.

La réforme prévoit notamment de réduire la taille du Sénat et l’ampleur de ses prérogatives.

“J’ai voté ‘Oui’ parce que je pense que les arguments du ‘Oui’ l’emportent même si la réforme a ses inconvénients. Se débarrasser du bicaméralisme parfait que je trouve inutile, né pour des raisons historiques pendant l‘ère post-fasciste…en gros, je suis convaincu par cette simplification”, dit un électeur.

“Je n’aime pas cette réforme constitutionnelle pour une raison simple : je crois que les règles fondamentales doivent être partagées par tous et ne doivent pas être approuvées en s’appuyant sur un vote à la majorité, donc je n’aime pas l’arrogance avec laquelle la réforme de la constitution a été proposée”, opine un autre.

Pour les quatre millions d’Italiens à l‘étranger, le vote par correspondance s’est clos jeudi soir. 46 millions d‘électeurs sont donc appelés aux urnes. Les résultats sont attendus dans la nuit.

Beaucoup de monde venu voter dans ce bureau du nord de Rome. Ici, on me dit majoritairement avoir voté “non” #Referendum#Renzi#Italiepic.twitter.com/n9kbpTDGEa

— François Beaudonnet (@beaudonnet) 4 décembre 2016

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Nouvelle-Calédonie : les habitants craignent des pénuries

Le référendum sur la révocation de maires albanais au Kosovo a été boycotté

Le rôle des femmes et du mariage bientôt amendés dans la Constitution irlandaise ?