DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Berlin met en garde contre la récupération du meurtre d'une étudiante

Vous lisez:

Berlin met en garde contre la récupération du meurtre d'une étudiante

Berlin met en garde contre la récupération du meurtre d'une étudiante
Taille du texte Aa Aa

Le corps de Maria Ladenburger, 19 ans, a été retrouvé le 16 octobre à Fribourg. La victime a été violée avant d‘être jetée dans la Dreisam, la rivière qui traverse la ville. Sur la scène du crime, l’ADN d’un demandeur d’asile Afghan âgé de 17 ans a été retrouvé.

Le Parti populiste Alternative pour l’Allemagne a aussitôt incriminé la politique migratoire du gouvernement. Inacceptable pour le vice-chancelier qui appelle, sur Facebook, les Allemands à ne “pas laisser cet acte abominable être récupéré à des fins de propagande conspirationniste”.

Angela Merkel a elle aussi insisté sur le fait que ce crime ne devait pas conduire “au rejet de tout un groupe”. La chancelière allemande, qui brigue un quatrième mandat, a accueilli près de 900 000 demandeurs d’asile en 2015. Une politique migratoire très critiquée par l’opposition populiste, mais aussi par certains membres de la CDU, l’Union chrétienne-démocrate de la chef du gouvernement. Un choix également contesté par plusieurs États membres de l’Union européenne.