EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Iran : l'ancien président Rafsanjani s'est éteint à l'hôpital

Iran : l'ancien président Rafsanjani s'est éteint à l'hôpital
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L’agence officielle iranienne venait d’annoncer son hospitalisation, pour un problème cardiaque, quand la nouvelle de sa mort est tombée.

PUBLICITÉ

L’agence officielle iranienne venait d’annoncer son hospitalisation, pour un problème cardiaque, quand la nouvelle de sa mort est tombée. Akbar Hashemi Rafsanjani s’est éteint à l‘âge de 82 ans. Il fut président de la république d’Iran de 1989 à 1997.

Iranian state media says former President Akbar Hashemi Rafsanjani, who often played kingmaker role, has died. https://t.co/YfXen7npjP

— The Associated Press (@AP) 8 January 2017

Avant la chute du chah il fut un homme d’affaires puissant, dans l’immobilier et dans la pistache. Il fut considéré comme l’homme le plus riche du pays : sa fortune personnelle est estimée à plusieurs milliards de dollars.
M. Rafsandjani avait été un proche collaborateur de l’imam Khomeiny, fondateur de la République islamique d’Iran en 1979. Pendant la guerre Iran-Irak, il fut notamment commandant en chef des armées.

Considéré ces dernières années comme un modéré, il était encore installé à la tête du “Conseil de discernement” iranien, la plus haute autorité d’arbitrage politique et sorte de chambre de conseil auprès du guide suprême.

C’est avec son soutien et celui de l’ex-président réformateur Mohammad Khatami, que l’actuel président modéré Hassan Rohani a remporté l‘élection de juin 2013.

Les funérailles auront lieu mardi à Téhéran.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

NO COMMENT: Ebrahim Raïssi a été inhumé dans sa ville natale de Machhad

Iran : la foule se masse à Téhéran pour les funérailles d'Ebrahim Raïssi

Les mandats d'arrêt demandés par la CPI contre les dirigeants d'Israël et du Hamas font réagir