EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Grande-Bretagne: la campagne pour les législatives est lancée

Grande-Bretagne: la campagne pour les législatives est lancée
Tous droits réservés 
Par Euronews avec AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le chef du Parti travailliste britannique Jeremy Corbyn a livré jeudi une charge contre l‘élite représentée selon lui par les conservateurs au pouvoir, qu’il affirme pouvoir battre lors des législativ

PUBLICITÉ

Le chef du Parti travailliste britannique Jeremy Corbyn a livré jeudi une charge contre l‘élite représentée selon lui par les conservateurs au pouvoir, qu’il affirme pouvoir battre lors des législatives anticipées du 8 juin malgré des sondages au plus bas.

Au lendemain de la validation par le Parlement de la prochaine élection législative, le chef du Parti travailliste rentre en campagne.

Lui qui est donné dans les sondages 24 points derrière Theresa May espère faire son retard et doubler la première ministre grâce à un programme de gauche assumé. “Les conservateurs sont le parti des privilèges et des plus riches à l’inverse du parti travailliste. C’est l’establishment contre les gens et c’est notre tâche historique de faire en sorte que les gens l’emportent”, a assené le député devant un public de militants travaillistes.

It’s the Tories, the party of privilege, versus Labour. We are the party that is standing up to improve the lives of all. #VoteLabourpic.twitter.com/ZTAeLTQ8Wr

— Jeremy Corbyn MP (@jeremycorbyn) 20 avril 2017

Très divisé en interne, le parti de Jeremy Corbin pourrait avoir du mal à combler son retard face à des conservateurs déjà majoritaires à Westminster.

Un peu moins d’un an après le référendum sur le Brexit, Theresa May compte incarner une sortie réussie de l’Union Européenne. Lors d’une réunion publique, jeudi, elle s’est montrée tranchante. “Aujourd’hui, le choix de cette élection est très clair. D’un côté une direction forte et stable avec les Conservateurs ou alors une coalition chaotique menée par Jeremy Corbyn.”

Moi ou le chaos, le message de Theresa May a le mérite d‘être simple. D’autant que trois semaines après l’activation de l’article 50, les négociations avec l’Union Européenne devraient bientôt commencer.
Les électeurs pourraient alors vouloir donner à la Première ministre la marge de manoeuvre qu’elle leur demande.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Royaume-Uni : le Parlement valide la tenue d'élections législatives anticipées

Stonehenge indemne après l'action d'un groupe de défenseurs de l'environnement

No comment : une exposition célèbre le mannequin Naomi Campbell