Le Canada dédommage un ex-détenu de Guantanamo

Le Canada dédommage un ex-détenu de Guantanamo
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

6,8 millions d'euros et des excuses pour Omar Kadhr.

PUBLICITÉ

6,8 millions d’euros, c’est le montant du dédommagement qu’Omar Kadhr va toucher du gouvernement canadien pour les mauvais traitements subis pendant son emprisonnement.
En 2002, ce canadien avait 15 ans lorsqu’il a jeté une grenade sur les forces américaines en Afghanistan, tuant un sergent. Aussitôt capturé, il avait été envoyé à Cuba sur la base de Guantanamo, il était alors le plus jeune détenu terroriste.

Ce n’est que 8 ans plus tard, en 2010, qu’il avait été condamné à 8 autres années de prison. Il devait alors être extradé vers le Canada, mais il avait fallu attendre 2 ans pour son transfert dans une prison de haute sécurité canadienne, puis sa libération conditionnelle avait été prononcée en 2015.

Au final, la cour suprême canadienne a reconnu son statut de mineur au moment des faits en 2015. Elle avait aussi reconnu que ses droits avaient été violés par Ottawa qui avait partagé avec des Américains des déclarations faites à des responsable canadiens, c‘était en 2010.

Ottawa doit aussi présenter des excuses à Omar Kadhr avant la fin de la semaine. En 2014, Justin Trudeau refusait pourtant toute compensation pour Omar Kadhr.

MarieFrRenaud</a> this is a very interesting informative piece on the Omar Kadhr case: <a href="https://t.co/NFTjnx0aAH">https://t.co/NFTjnx0aAH</a></p>— albertarabbit (albertarabbit) 4 juillet 2017

The Omar Khadr case, which has divided Canadians for nearly 15 years, continued to do so Tuesday as news leaked t… https://t.co/gDm6tYnZgWpic.twitter.com/uxsbCJec4R

— TorontoStar (@TorontoStar) 5 juillet 2017

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Guantanamo : 40 détenus toujours incarcérés

Guerre en Ukraine : l'Ukraine déboutée par la CIJ

Équateur: des dizaines d'arrestations après une tentative d'assaut dans un hôpital