DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Trump invente la “Nambie”, un nouveau pays africain

Vous lisez:

Trump invente la “Nambie”, un nouveau pays africain

Trump invente la “Nambie”, un nouveau pays africain
Taille du texte Aa Aa

Ce 20 septembre, à l’occasion d’un dîner organisé dans un hôtel à New York avec des dirigeants africains venus assister à l’Assemblée générale des Nations unies, le président américain a fait un discours. Et à deux reprises, Donald Trump a quelque peu “savonné”, faisant référence à un pays qui n’existe tout simplement pas… La Namibie, Namibia en VO, est devenue la Nambie, Nambia… en Trump.


En introduction, le président américain a tenu à saluer les “leaders de Côte d’Ivoire, d’Ethiopie, du Ghana, de Guinée, de Nambie, du Nigéria, du Sénégal, de l’Ouganda et d’Afrique du Sud”.

Quelques instants plus tard, Donald Trump a réitéré son erreur de langage lorsqu’il saluait les efforts en matière de santé, notamment dans la lutte engagée contre le virus Ebola, de plusieurs pays. “Le système de santé de la Nambie est devenu progressivement autonome” a ainsi affirmé le président des Etats-Unis, félicitant donc un pays fictif…

Et toujours taquins, les internautes se sont emparés de cette bourde. De très nombreux messages ont fait florès avec les hastags #Nambia ou #PrayForNambia.





Mais l’histoire ne s’arrête pas là. Durant ce même discours, le locataire de la Maison-Blanche a eu une formule toute “trumpienne”. Et ces propos ont jeté un certain froid sur son auditoire, sans doute déjà échaudé par les erreurs de prononciation. L’ex-homme d’affaire a en effet déclaré que “l’Afrique a un potentiel exceptionnel pour les affaires. J’ai beaucoup d’amis qui vont dans vos pays pour essayer de devenir riches. Je vous félicite. Ils dépensent beaucoup d’argent“.


Ce commentaire, pour le moins étrange, a aussi fait l’objet d’une multitude de réactions sur les réseaux sociaux, pointant du doigt des relents de colonialisme.