DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mélodrame dans le monde du sumo

Vous lisez :

Mélodrame dans le monde du sumo

Mélodrame dans le monde du sumo
Taille du texte Aa Aa

Il s'est présenté les larmes aux yeux devant la presse japonaise pour annoncer sa retraite. Un départ forcé pour le grand champion de sumo, Harumafuji, empêtré dans une affaire d'agression extra-sportive, une altercation lors d'une soirée arrosée entre lutteurs. 

Une attitude "indigne" d'un sumotori

Pour des raisons qui restent floues, Harumafuji s'est déchaîné sur un autre sumotori le frappant à la tête avec une télécommande de karaoké. Bilan fracture du crâne et commotion cérébrale pour sa victime, qui a porté plainte.

De son propre aveu, Harumafuji a eu un comportement "indigne" d'un sumotori :

"Je suis responsable des blessures infligées à Takanoiwa. Par conséquent, je prends ma retraite. Je m'excuse auprès des fans et de la fédération."

Une affaire "regrettable" pour Shinzo Abe

Au Japon, la retraite d'Harumafuji partage la une des journaux avec le tir de missile nord-coréen. Même le Premier ministre Shinzo Abe y est allé de sa déclaration, jugeant l'affaire "extrêmement regrettable".

Les champions de sumo sont adulés au Japon mais doivent théoriquement faire preuve d'une attitude exemplaire y compris en dehors de la zone de combat. Ce milieu très fermé a été ébranlé ces dernières années par d'autres scandales liés à la drogue, aux paris illégaux et même au crime organisé.