DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La pollution atmosphérique en Europe photographiée en HD

Vous lisez:

La pollution atmosphérique en Europe photographiée en HD

Agence spatiale européenne
@ Copyright :
Agence spatiale européenne
Taille du texte Aa Aa

L’Agence spatiale européenne vient de publier les premiers clichés pris par son satellite Sentinelle 5P dont l’objectif est de surveiller la pollution atmosphérique. Et à la vue de ces images en haute résolution, toujours le même constat : dans de nombreuses régions, en Europe et dans le monde, la qualité de l’air que nous respirons est n’est pas bonne.

Ce satellite, lancé en octobre dernier depuis le cosmodrome de Plesetsk en Russie, fait parti du programme “Copernicus”, porté par l’ESA et l’Union européenne via l’Agence européenne pour l'environnement. Plusieurs satellites ont déjà été déployés dans le cadre de ce programme chargé de d’observer la terre et, notamment, de suivre les évolutions de la composition chimique et la qualité de l’air ou la formation des fameux trous dans la couche d'ozone. Les informations fournies par Sentinel 5P seront également utiles aux agences de santé publique pour mettre en place des actions ciblées en fonction des sources de pollution.     

"P" pour "précurseur"

Cette sentinelle spatiale, qui n'est pas encore opérationnelle à 100%, annonce la cinquième déclinaison de la "famille Sentinel". Cette nouvelle génération d'appareil d'observation sera donc dédiée à l'étude de l'atmosphère, les précédentes étant en charge des océans ou des terres émergées. 

Sentinelle 5P, construit par Airbus, est équipé d'instruments permettant de mesurer la concentration de gaz nocifs pour la santé, tels que, entre autres, le dioxyde d'azote ou le monoxyde de carbone. Les dispositifs embarqués dans le satellite permettent également de réaliser des clichés, en haute résolution, de zone locale pour étudier par exemple la variation des sources de pollution à l'échelle d'une ville par exemple.  

Un "nuage" de dioxyde d'azote au dessus de Madrid

Sur le cliché ci-dessous, daté du 22 novembre dernier, une forte concentration en dioxyde d'azote peut être observée dans la vallée du Pô en Italie, dans le nord-ouest de l'Allemagne ou encore au niveau de Madrid, où des restrictions de circulations sont mises en application en cas d'épisode de forte pollution. 

Le satellite de l'ESA a aussi attesté de l'importante concentration en monoxyde de carbone qui a pu être observée dans le nord de l'Italie en novembre dernier : 

Sentinelle 5P peut aussi fournir des représentations à l'échelle de la planète, comme ici où les concentrations en monoxyde de carbone peuvent être observées : 

Enfin, les données du satellite fourniront de précieuses informations aux organismes en charge de  la sécurité aérienne. Par exemple en cas de forte activité volcanique, les effets sur le trafic aérien pourront être plus facilement anticipés et gérés. Sur le cliché ci dessous, daté du 27 novembre 2017, le nuage de cendres "craché" par le mont Agung est ainsi identifiable. Le réveil de ce volcan situé sur l'île de Bali en Indonésie a provoqué l'évacuation d'une centaine de milliers de personnes et a cloué au sol des centaines d'avions.