DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pour Noël, l'Orient entre joie et peurs

Vous lisez :

Pour Noël, l'Orient entre joie et peurs

Pour Noël, l'Orient entre joie et peurs
Taille du texte Aa Aa

Noël prend comme souvent une résonance bien particulière au Moyen-Orient. Ici, à Bethléem, lieu de naissance du Christ dans la tradition chrétienne, l'ambiance était festive, au son des cornemuses et des tambours des scouts palestiniens. Mais la politique n'est jamais très loin. Sur un bâtiment, on pouvait lire cette banderole : "Jérusalem sera toujours la capitale éternelle de la Palestine."

Après avoir franchi la fameuse porte basse de l'église de la Nativité, le patriarche latin de Jérusalem, Mgr Pierbattista Pizzaballa a célébré une première messe.

En Irak, à la faveur du retrait du groupe Etat islamique, les communautés chrétiennes de certaines villes comme Alqosh renouent avec les célébrations de Noël.

Au Pakistan, les enfants sont à l'honneur avec une chorale de Noël. La sécurité aux abords des églises est renforcée, moins d'une semaine après un attentat qui a coûté la vie à neuf personnes et fait une soixantaine de blessés en pleine messe, dans une église méthodiste de Quetta.