DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

La difficile réforme du droit d’asile européen

euronews_icons_loading
Réunion informelle des ministres de l'Intérieur de l'UE
Réunion informelle des ministres de l'Intérieur de l'UE   -   Tous droits réservés  European Union
Taille du texte Aa Aa

Les ministres de l'Intérieur de l'Union européenne essayent de s'entendre sur la question du droit d'asile. Réunis à Sofia, les 28 lancent le débat qui devra se terminer d’ici le mois de juin. Pour le ministre allemand il ne faut laisser aucune question de côté. "Nous souhaitons maintenir toutes ces questions ensemble, dans le même texte. Mais il est important que nous trouvions d'abord un accord sur les dossiers les plus simples comme par exemple les procédures communes, les conditions d'asile (…) mais dans le même temps nous ne voulons pas perdre de vue le principe d'une répartition juste", précise Thomas de Maizière. 

Nous devons tous partager de façon proportionnelle les responsabilités et les efforts

Dimitris Avramopoulos Commissaire européen chargé de la Migration

La crise des réfugiés en 2015, et en particulier le système de relocalisation des réfugiés, a provoqué de profondes fractures au sein de l’Union. Des pays comme la Pologne ou la Hongrie refusent d'appliquer les règles. Pour le Commissaire européen chargé de la Migration cette attitude est "inacceptable". Selon Dimitris Avramopoulos "nous devons tous partager de façon proportionnelle les responsabilités et les efforts". 

La règle actuelle, appelée système de Dublin, prévoit que les demandes d'asile soient traités dans le premier pays d'arrivée des réfugiés. Ce qui expose davantage des Etats comme la Grèce et l'Italie.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.