Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Les avocats de Jawad Bendaoud demandent sa relaxe

REUTERS/Christian Hartmann
REUTERS/Christian Hartmann
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

"Peut-être que j'irai en enfer, mais pas pour avoir hébergé ces terroristes-là, parce que je ne savais pas que c'étaient des terroristes", a déclaré Jawad Bendaoud pour son ultime déclaration dans ce procès, le premier en lien avec les attentats du 13 novembre 2015 qui ont fait 130 morts à Paris et Saint-Denis.

"Je parie à 80% que je vais être condamné. Il y a l'opinion publique, les familles des victimes", a-t-il dit à la présidente Isabelle Prévost-Desprez. Mais ses avocats ont demandé la relaxe, attaquant point par point les arguments de leurs très nombreux confrères de la partie civile.

Le jugement sera rendu le 14 février.