DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'enfance brisée des zones de guerre

Vous lisez:

L'enfance brisée des zones de guerre

L'enfance brisée des zones de guerre
@ Copyright :
REUTERS/Bassam Khabieh
Taille du texte Aa Aa

Près d'un enfant sur six vit dans une zone de conflit. Ce chiffre, qui pointe une réalité glaçante, est issu du dernier rapport de Save the Children publié ce jeudi, intitulé "La guerre faite aux enfants". Preuves à l'appui, l'ONG britannique démontre que les mineurs sont encore plus durement touchés par les conflits depuis ces 20 dernières années, en raison de guerres plus longues, aux effets dévastateurs.

"Ils souffrent d'un certain nombre de traumatismes psychosociaux", explique Kitty Arie, directrice de plaidoyer au sein de Save The Children, "notamment de cauchemars, d'uriner au lit, d'une incapacité de se concentrer et de rester à l'école. Il y a tout un cycle de traumatismes qui s'ensuit".

357 millions d'enfants vivent dans une zone de conflit, dans le monde, et d'après l'ONU, ils sont encore plus nombreux à avoir été tués ou mutilés en temps de guerre, depuis ces dix dernières années.

"Les enfants sont beaucoup plus vulnérables en zone de conflits qu'ils ne l'ont jamais été depuis ces 20 dernières années", poursuit-elle. "Si vous regardez la situation en Syrie, qui entame sa septième année de guerre, nous constatons une surenchère des atrocités commises, en termes d'agression et de ciblage des enfants, notamment les bombardements d'hôpitaux et d'écoles, l'utilisation d'armes chimiques et le refus de l'accès à l'aide humanitaire".

Les ONG doivent aussi faire face des obstacles toujours plus nombreux qui viennent barrer la route à leur travail.Parmi eux, le blocage de leurs opérations par les belligérants, dont la fréquence a fortement augmenté.

Les enfants subissent également iles effets du déplacement de population, qui concerne 65 millions de personnes sans domicile permanent.