DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les plus vieux tatouages figuratifs découverts sur des momies

Vous lisez:

Les plus vieux tatouages figuratifs découverts sur des momies

Les plus vieux tatouages figuratifs découverts sur des momies
@ Copyright :
Crédit : British Museum
Taille du texte Aa Aa

Le British Museum vient de révéler que ses équipes ont fait une découverte pour le moins surprenante. En effet, c'est à l'occasion d’une nouvelle étude sur deux momies, conservées depuis 1900 par le musée britannique, que des chercheurs se sont aperçus que leurs corps étaient couverts de tatouages, dont certains représentent des animaux.

Les résultats de la datation radiocarbone avaient indiqué que ces deux momies, un homme et une femme, avaient vécu entre 3351 et 3017 avant J. -C, soit il y a plus de 5 000 ans.

Crédit : British Museum

Sur le bras de l’une des momies, un homme âgé de 18 à 21 ans, selon de précédents examens, un taureau et un mouton ont été ainsi mis en évidence. Auparavant, les spécialistes avaient estimé que ces taches sombres observées étaient sans importance. Mais grâce au rayonnement infrarouge utilisé lors de cette nouvelle étude, ces deux formes ont pu être mises au jour.

Crédit : British Museum

Concernant la femme, c'est une série de motifs en forme de S qui a été découverte sur son épaule, ainsi qu’une forme qui pourrait représenter un bâton utilisé lors de danses rituelles.

Daniel Antoine, l'un des principaux auteurs de la recherche publiée par science direct et conservateur au British Museum, a déclaré que cette découverte avait «transformé» notre compréhension de la façon dont les gens vivaient à cette époque en Egypte. Jusqu’à lors, des tatouages n’avaient été mis en évidence que sur le corps de femmes, vivant, de plus, lors de périodes bien plus récentes. En effet, le plus ancien tatouage avait été découvert sur la momie d’une prêtresse vivant il y a 3 000 ans.

Les plus anciens exemples d'ornements corporels avaient été découverts sur le corps d’Ötzi, cette momie retrouvée dans la glace des Alpes tyroliennes et datée du 4ème millénaire avant notre ère. Les deux momies du British Museum sont donc pratiquement contemporaines de “l’homme des glaces”. Mais contrairement aux tatouages de ces dernières, ceux observés sur Ötzi sont principalement géométriques.