L'Union africaine crée sa zone de libre-échange

L'Union africaine crée sa zone de libre-échange
Par Laurence Alexandrowicz avec AFP, Reuters
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Pour l'Union africaine, la Zlec, ratifiée par 44 pays, est essentielle pour le développement économique du continent.

PUBLICITÉ

Cela pourrait devenir la plus vaste zone de libre-échange au monde. Réunis à Kigali, au Rwanda, les dirigeants de 44 pays africains ont signé l'accord créant la Zlec, zone de libre-échange continentale. Pour l'Union africaine, la Zlec est essentielle pour le développement économique du continent.

 

"Cet accord traite des échanges de biens et de services, expliquait le président rwandais Paul Kagamé . Ce sont ces types de produits complexes qui font croître les économies."

Les 55 membres de l'Union africaine n'ont pas tous signé. Le président du Nigéria par exemple n'avait pas souhaité venir à Kigali, le projet fait grincer des dents dans son pays.

 "Si la zone de libre-échange continentale fonctionne, ajoute l'analyste économique Michael Kottoh, il est important que nous voyions plus de fabrication et de transformation agricole, et de transformation en général sur le continent. Car il y a très peu de production pour commercer avec nos pays voisins."

Cette zone devrait permettre d'augmenter de 60% d'ici quatre ans le niveau de commerce sur le continent. Actuellement, seulement 16% du commerce s'effectue entre pays africains.

La Zlec, projet phare de l'Union africaine en réflexion depuis 2012, pourrait réunir 1,2 milliard de personnes avec un PIB cumulé de 2 500 milliards de dollars. Elle s'inscrit dans le cadre d'un processus qui doit mener à la création d'un marché commun d'ici 2028, et d'une union économique et monétaire en Afrique.

Pour entrer en vigueur, la Zlec doit être validée par un vote des parlements de chaque pays.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Forum de Crans Montana à Dakhla : "un nouvel élan en Afrique"

Forum Afrique Développement : mutualiser les atouts africains

Famine au Soudan : la communauté internationale promet plus de 2 milliards d'euros d'aide