Corée du Nord : une détente encore bien fragile

Corée du Nord : une détente encore bien fragile
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Léger regain de tension à l'approche d'un sommet Washington-Pyongyang. La Corée du Nord fustige les derniers propos de Donald Trump.

PUBLICITÉ

La Corée du Nord prévient les Etats-Unis de ne pas utiliser les "provocations et les menaces militaires" avant le sommet historique entre Donald Trump et Kim Jong-un.

Un responsable du ministère nord-coréen des Affaires étrangères a déclaré que les Etats-Unis "ruinaient l'atmosphère" de paix et de réconciliation en refusant de lever les sanctions tant que le programme d'armement nucléaire n'était pas abandonné.

Les deux dirigeants, qui il y a encore quelques mois échangeaient insultes et menaces de bombardement, vont se retrouver face à face pour de réelles discussions.

Première étape de cette détente spectaculaire entre Pyongyang et les Occidentaux, lors d'un sommet le mois dernier, le dirigeant nord-coréen et le président sud-coréen Moon Jae-in ont signé un accord visant à la "dénucléarisation complète" de la péninsule.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La Corée du Nord sème le doute sur la tenue du sommet Trump-Kim

La loi texane criminalisant l'entrée illégale sur le territoire de nouveau suspendue en cour d'appel

Trump obligé de vendre des biens pour payer une caution de 454 millions de dollars ?