DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Familles de migrants : le timide geste de Washington

Vous lisez:

Familles de migrants : le timide geste de Washington

Familles de migrants : le timide geste de Washington
@ Copyright :
REUTERS/Luis Echeverria
Taille du texte Aa Aa

Les familles séparées à la frontière américaine seront-elles bientôt toutes réunies ? Pour l'heure, le processus semble marquer le pas, alors que les décisions de justice rendues aux Etats-Unis enjoignent l'administration de faire le nécessaire, faute de quoi elle pourrait s'exposer à des sanctions.

Ce mardi, à Mexico, les représentants des Etats-Unis, et du Mexique ont appelé à travailler avec leurs homologues Honduras, du Guatemala et du Salvador, aussi présents, pour que les enfants de migrants retenus dans des camps américains retrouvent "au plus vite" leurs parents.

"Il est essentiel que les pays voisins, amis et partenaires, nous tous, ici, travaillions ensemble pour développer ces solutions régionales", a déclaré la secrétaire d'Etat américaine à la sécurité intérieure Kirstjen Nielsen. "Nous éprouvons de la compassion et de l'amour en aidant les populations vulnérables, en démentant les discours des passeurs et des bandes organisées, de ceux qui font de la traite d'enfants et des autres criminels. Nous sommes d'accord pour travailler ensemble au démantèlement de ces organisations."

Plus de 2 300 enfants ont été arrachés à leurs parents depuis l'entrée en vigueur, en mai, de la "tolérance zéro" prônée par Donald Trump. Une politique qui vise à arrêter tous les migrants qui franchissent illégalement la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis, et à placer leurs enfants dans des camps. Une pratique à laquelle Washington a mis un terme le mois dernier, sous la pression des critiques.