DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Macron a rendez-vous avec May pour parler Brexit

Vous lisez:

Macron a rendez-vous avec May pour parler Brexit

Macron a rendez-vous avec May pour parler Brexit
Taille du texte Aa Aa

Emmanuel Macron reçoit la Première ministre britannique Theresa May ce vendredi dans le sud de la France, au fort de Brégançon, la résidence d'été du président français. Les deux dirigeants vont s’entretenir au sujet du Brexit, à l’heure où les négociations patinent à l’approche du divorce entre Londres et l’Union européenne.

La France est perçue au Royaume-Uni comme l'un des principaux obstacles à un assouplissement de la position de l'UE dans ces négociations. La semaine dernière, Michel Barnier, avait rejeté le "plan de Chequers" proposé par la Première ministre britannique. Il s'agit d'un livre blanc détaillant ses propositions sur la future relation entre le Royaume-Uni et l’Union européenne et notamment un "arrangement douanier simplifié" qui n’a visiblement pas convaincu le négociateur en chef de l’Union européenne pour le Brexit.

"L'UE ne saurait déléguer à un tiers ne relevant pas de ses structures de gouvernance l'application de sa politique et de sa réglementation douanière, pas plus que la perception de la TVA et des droits d'accise, et elle ne le fera pas", a dit Michel Barnier.

Cette déclaration de Michel Barnier a été soutenue par Emmanuel Macron qui a déjà précisé que la rencontre de ce vendredi avec Theresa May n’était en aucun cas un substitut aux négociations menées par le négociateur en chef de l’Union européenne pour le Brexit.

Le président français devrait s'en tenir à la position commune européenne, à savoir négocier d'abord l'accord de retrait, et discuter ensuite de la relation post-Brexit entre l’Union européenne et le Royaume-Uni.

La Première ministre britannique, désireuse d’un accord "sans précédent" entre son pays et l’UE, devrait, elle, tenter de convaincre le président français de travailler conjointement avec la Chancelière allemande Angela Merkel pour inciter l’ensemble des États membres de l'UE à adopter une approche plus souple concernant le Brexit avant un sommet crucial prévu à Salzbourg le mois prochain.