DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Michelle Bachelet aux droits de l'Homme

Vous lisez:

Michelle Bachelet aux droits de l'Homme

Michelle Bachelet aux droits de l'Homme
Taille du texte Aa Aa

Sa nomination avait été annoncée mercredi, elle a été entérinée ce vendredi par consensus lors de l'Assemblée générale composée des 193 Etats membres de l'ONU.

A 66 ans, l'ancienne présidente du Chili, Michelle Bachelet, va prendre la tête du Haut-Commissariat aux droits de l'Homme, dont le siège est à Genève.

Elle va succéder à Zeid Ra'ad Al Hussein qui avait suscité la polémique et perdu le soutien de plusieurs pays influents après avoir qualifié de "raciste" le Premier ministre hongrois Viktor Orban et de "dangereux" le président américain Donald Trump.

Michelle Bachelet, qui avait été la première directrice d'ONU Femmes, l'agence des Nations unies pour l'égalité entre femmes et hommes, a promis qu'elle mettrait toute "son énergie et ses convictions" pour remplir ses nouvelles fonctions.

Antonio Guterres, Secrétaire général de l'ONU : "Elle endosse un rôle pour lequel elle est parfaitement préparée. En cette année où nous célébrons le 70ème anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l'Homme, je ne pouvais pas penser à un meilleur choix. Elle a vécu sous l'obscurité de la dictature."

Née à Santiago en 1951, Michelle Bachelet poursuivait ses études de médecine quand elle a été arrêtée et torturée en 1973 au début de la dictature de Pinochet.

Elle a dirigé le Chili entre 2006 et 2010, puis de 2014 à 2018, faisant adopter une série de réformes progressistes, de l'instauration du mariage homosexuel à la dépénalisation de l'avortement.