DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Gênes : le gouvernement cible l'entreprise Autostrade

Vous lisez:

Gênes : le gouvernement cible l'entreprise Autostrade

Gênes : le gouvernement cible l'entreprise Autostrade
Taille du texte Aa Aa

Au lendemain de l'effondrement du pont Morandi, les autorités italiennes ont décrété l'état d'urgence d'un an à Gênes et se sont rendues sur les lieux de la catastrophe. Luigi Di Maio, ministre de l'économie et numéro deux du gouvernement a constaté les dégâts quelques heures après Matteo Salvini. Le ministre de l'intérieur s'était engagé à trouver des responsables, son président du Conseil Giuseppe Conte en a déjà identifié un.

"Nous avons déjà anticipé cela : nous allons révoquer la concession de l'entreprise Autostrade, indépendamment de toute l'inspection que la justice pénale va conduire. Nous allons bien sûr laisser les enquêteurs criminels faire leur travail, mais nous ne pouvons pas attendre la justice pénale", a déclaré Giuseppe Conte.

Le gouvernement a par ailleurs menacé l'entreprise gestionnaire de l'autoroute A10 et du viaduc d'une amende de 150 millions d'euros. Sur la défensive, la compagnie, propriété du groupe Benetton a affirmé ne pas avoir failli à ses obligations.