DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Après Benalla et Kohler, l'affaire Nyssen qui embarrasse Macron

Vous lisez:

Après Benalla et Kohler, l'affaire Nyssen qui embarrasse Macron

Après Benalla et Kohler, l'affaire Nyssen qui embarrasse Macron
Taille du texte Aa Aa

Françoise Nyssen a dû connaitre meilleure rentrée au cours de sa carrière...

La ministre de la culture française est visée par une enquête préliminaire (du parquet de Paris) sur des travaux présumés illégaux, dans les locaux de la maison d'éditions qu'elle dirigeait.

Mercredi dernier, Le Canard enchaîné révélait que Françoise Nyssen aurait fait agrandir les bureaux parisiens d'Actes Sud, sans autorisation ni déclaration fiscale. Il y a deux mois, la ministre avait déjà été épinglée pour l'irrégularité d'autres travaux, cette fois-ci à Arles, au siège de la maison d'éditions.

En France, l'opposition s'est emparée de cette affaire pour critiquer "l'exemplarité" prôné par le gouvernement Macron.

"Loin de la République irréprochable"

Bastien Lachaud, député de La France Insoumise, rappelle les affaires Benalla et Kohler, se demandant si "les amis du président sont au dessus de la loi"...

Même ironie du côté de Lydia Guirous, porte-parole des Républicains, qui décrit une "République des voyous (...) loin de la République irréprochable".

Il faut dire que les accusations qui visent la ministre interviennent après un été agité pour l'exécutif, déjà ébranlé par l'affaire Benalla, cet ancien garde du corps du président accusé d'avoir interpellé illégalement et violemment deux personnes lors de la manifestation du 1er mai à Paris.

Autre épine dans le pied : l'affaire Alexis Kohler. le secrétaire général de l'Elysée est lui soupçonné de conflit d'intérêts et de corruption passive par l'association Anticor.

L'ancienne patronne d'Actes Sud a indiqué qu'elle se tenait "à la disposition du parquet (...) pour le bon déroulement de l'enquête" et "qu'aucune entreprise (n'était) au dessus des lois".

Peu avant l'ouverture de l'enquête, une association de défense du patrimoine, Sites & Monuments, annonçait qu'elle allait déposer plainte contre la ministre.