DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Depuis Benalla, la série noire d'Emmanuel Macron

Vous lisez :

Depuis Benalla, la série noire d'Emmanuel Macron

Alexandre Benalla lors de son audition devant le sénat français
@ Copyright :
REUTERS/Gonzalo Fuentes - REUTERS/Gonzalo Fuentes
Taille du texte Aa Aa

Il est l'homme qui symbolise le début de la série noire pour Emmanuel Macron.

Alexandre Benalla a été auditionné ce mercredi par la commission d'enquête du Sénat. Cet ancien collaborateur du président de la République, remercié par l’Élysée, s'est défini comme un simple "coordinateur" chargé de la logistique.

Il a démenti avoir été le garde du corps du chef de l'état et est resté flou sur les conditions de son recrutement.

Les interrogations persistent sur l'obtention du port d'arme dont il a bénéficié et sur sa présence aux côtés des CRS lors de la manifestation du 1er mai à Paris. Alexandre Benalla avait alors été filmé en train d'arrêter violemment deux manifestants.

Depuis cette polémique qui a agité tout l'été français, Emmanuel Macron enchaîne les coups durs.

Après le départ fracassant de son emblématique ministre de la transition écologique, Nicolas Hulot, c'est au tour du ministre de l'Intérieur d'évoquer ses futurs adieux. Gérard Collomb a en effet annoncé sa volonté de briguer à nouveau la mairie de Lyon ; il quittera donc la place Beauvau après les élections européennes.

Pour conjurer le mauvais sort, le président multiplie les annonces - plan pauvreté, plan santé - mais peine à sortir la tête de l'eau.

Dernière polémique en date : celle liée à Jonathan, ce jeune homme rencontré dans la cour de l’Élysée lors des journées du patrimoine et à qui Emmanuel Macron a conseillé de traverser la rue pour trouver du travail...