DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nouvelle cure d'austérité en Argentine

Vous lisez:

Nouvelle cure d'austérité en Argentine

Nouvelle cure d'austérité en Argentine
Taille du texte Aa Aa

Manifestation et concert de casseroles à Buenos Aires pour dénoncer les nouvelles mesures d'austérité annoncées par le gouvernement.

Les dépenses publiques vont être réduites de façon drastique afin d'enrayer la chute du peso.

Encore invités à se serrer la ceinture, voilà ce que ressentent certains Argentins : "une énorme indignation".

"Le discours des officiels", ajoute cette retraitée, "ne tient pas compte du désastre qu'ils ont fait parce qu'ils nous ont appauvris et qu'ils ont envoyé l'argent à l’étranger."

Dans son message adressé à la Nation, le président de centre droit Mauricio Macri a invoqué une situation d'urgence.

La monnaie nationale a perdu plus de 50% de sa valeur face au dollar depuis le début de l'année.

Parmi les solutions avancées pour résoudre la crise : la taxation des exportations et la diminution du nombre de ministères (10 au lieu de 22).

Santiago Ponce, syndicaliste : "La réduction de moitié des ministères va provoquer une situation vraiment désastreuse pour l'administration publique et pour l'Etat".

Gabriel Bober, syndicaliste : "Leur plan consiste essentiellement à respecter les engagements pris auprès des créanciers internationaux, à se conformer au Fonds monétaire international."

Une réunion entre dirigeants argentins et représentants du FMI doit d'ailleurs avoir lieu à Washington dans les heures qui viennent.

En juin, le Fonds monétaire international a attribué à l'Argentine un prêt de 50 milliards de dollars sur trois ans en échange de la promesse de sérieuses coupes budgétaires.