DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Basket: le fils de Shaquille O'Neal freiné par un problème cardiaque

Vous lisez:

Basket: le fils de Shaquille O'Neal freiné par un problème cardiaque

Shaquille O'Neal et son fils Shareef le 7 août 2017 à Hollywood
@ Copyright :
Emma McIntyre
Taille du texte Aa Aa

La carrière du très prometteur Shareef O'Neal, fils de l'ancienne star de la NBA Shaquille O'Neal, a connu un coup d'arrêt vendredi en raison d'un problème cardiaque qui l'oblige à faire l'impasse sur la saison 2018-19 du Championnat universitaire (NCAA).

"Lors d'une visite médicale de contrôle, on a découvert un problème au niveau de mon coeur", a expliqué O'Neal, recrue-star d'UCLA, l'une des deux prestigieuses universités de Los Angeles.

"Heureusement, le staff médical à UCLA a décelé ce problème à un stade précoce, mais je ne pourrais pas jouer cette saison", a poursuivi O'Neal junior qui a donné rendez-vous à la saison prochaine.

O'Neal, 18 ans, a précisé qu'il allait être opérer, sans donner plus de détails. Il évolue au poste d'ailier fort et a suscité en raison de sa taille (2,06 m) et de son adresse beaucoup d'intérêt à sa sortie du lycée.

Il s'était engagé à rejoindre initialement l'université d'Arizona, mais ce programme était dans la tourmente après que son entraîneur a été accusé de promettre de l'argent pour recruter les meilleurs lycéens du pays.

Shareef O'Neal est l'un des six enfants de "Shaq", phénomène de la NBA à la fin des années 1990 et dans les années 2000 qui a notamment remporté quatre titres de champion NBA, dont trois avec les Lakers, et le trophée de meilleur joueur (MVP) en 2000.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.