DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ligue des champions : Monaco, une seule mission à Dortmund, se rassurer

Vous lisez:

Ligue des champions : Monaco, une seule mission à Dortmund, se rassurer

Ligue des champions : Monaco, une seule mission à Dortmund, se rassurer
Taille du texte Aa Aa

"Nous n'arrivons pas comme favoris, c'est clair". Diego Benaglio, le gardien de but de Monaco, est conscient que la tâche sera rude mercredi face au leader de la Bundesliga Dortmund en Ligue des champions, alors que l'ASM est barragistes en L1 avec six petits points au compteur.

Après quelques semaines à se dire que, si les choses étaient compliquées en ce début de saison, la réussite allait enfin tourner, les Monégasques commencent enfin à tirer la sonnette d'alarme.

"On va essayer d'oublier le championnat et de se concentrer sur ce match", a dit l'entraîneur Leonardo Jardim mardi, "nous avons besoin de repartir d'ici avec un bon résultat, et pour faire un bon résultat, il faut jouer pour essayer de gagner. C'est l'objectif".

Car l'équipe de la Principauté vient d'enchaîner huit matches sans victoire, dont cinq défaites. Une première sous l'ère Rybolovlev.

"On n'est pas efficaces. On ne protège pas bien notre cage. On ne peux pas rester comme ça", expliquait ainsi le capitaine Radamel Falcao au sortir de la nouvelle défaite à Saint-Etienne (0-2) vendredi soir.

- 12 avril 2017, une éternité -

Dortmund, son Westfalenstadion rebaptisé Signal Iduna Park en 2005 et son mur jaune de 20.000 personnes derrière les buts. Dortmund et son équipe, actuel leader invaincu (quatre victoires et deux nuls) en Bundesliga, qui vient d'en marquer sept à Nuremberg, et quatre au Bayer Leverkusen. Dortmund et son nouvel entraîneur, le Suisse Lucien Favre, qui vient de passer deux ans à Nice et qui connaît parfaitement l'équipe de la Principauté.

Certes, au moment d'entrer sur la pelouse, Leonardo Jardim et certains de ses joueurs auront certainement encore en tête le quart de finale de Ligue des champions (3-2) remporté il y a deux saisons. C'était le 12 avril 2017.

Le Borussia avait alors été traumatisé par un attentat à la bombe contre son bus, qui avait blessé le défenseur espagnol Marc Bartra, aujourd'hui au Betis Seville. Thomas Tuchel était encore l'entraîneur de l'équipe allemande. Et Monaco, où Kylian Mbappé auteur d'un doublé se révélait aux yeux de l'Europe, allait être champion de France avant de céder de nombreux joueurs. C'était il y a une éternité.

Les Rouge et Blanc ont bien changé depuis. Désormais, l'entraîneur portugais n'a qu'une seule volonté, celle de colmater l'importante voie d'eau dont souffre son bateau. "Monaco c'est chaque année une histoire différente, avec un nouvel effectif", dit-il avec fatalisme: "L'histoire cette année n'a pas très bien commencé, on a besoin de la changer en faisant des résultats. Mais je crois que l'attitude, le comportement des joueurs, du staff, sont presque les mêmes que les autres années."

"J'ai déjà vécu des moments comme ça dans ma carrière", renchérit l'expérimenté gardien Benaglio: "Le plus important c'est de rester solidaires, de s'aider, de ne pas s'accuser mutuellement."

- L'heure des cadres -

Pour cela, Jardim va miser sur les cadres du vestiaire. D'abord, Danijel Subasic est enfin de retour dans le groupe. Ensuite, si les blessés Rony Lopes et Stevan Jovetic manquent à l'appel, tous les autres joueurs d'expérience seront au rendez-vous. Aleksandr Golovin, sur lequel Jardim fonde beaucoup d'espoir, sera titularisé, a annoncé le coach.

"C'est une question de temps", assure le Belge Nacer Chadli, le milieu de terrain demi-finaliste du dernier Mondial. "Nous travaillons toujours pour faire mieux mais il faut voir des améliorations dans les prochains matches. Une victoire va beaucoup nous aider. Il n'y a pas d'inquiétude mais il faut absolument redresser la barre au plus vite. On ne peut y parvenir qu'en restant soudés."

L'heure a donc sonné pour lui, comme pour Falcao, Sidibé, Golovin, Tielemans, Jemerson, Glik, et peut-être Subasic s'il joue. Le moment idoine est venu pour chacun de ces internationaux de retrouver son meilleur niveau. Et de sauver le bateau monégasque...

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.