DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Rallye de Grande-Bretagne: Tänak devant Neuville, Ogier 5e et à l'affût

Vous lisez:

Rallye de Grande-Bretagne: Tänak devant Neuville, Ogier 5e et à l'affût

Rallye de Grande-Bretagne: Tänak devant Neuville, Ogier 5e et à l'affût
Taille du texte Aa Aa

L'Estonien Ott Tänak (Toyota) a continué sur sa lancée de trois victoires consécutives en dominant de la tête et des épaules la première grosse journée du Rallye de Grande-Bretagne et en signant cinq meilleurs temps sur huit.

Conséquence de son niveau d'attaque parfaitement maîtrisé, sur les spéciales glissantes du pays de Galles, Tänak a creusé l'écart sur les deux autres candidats au titre mondial.

Thierry Neuville (Hyundai), qui ouvrait la route en tant que leader du Championnat du monde, s'est plutôt bien débrouillé, montant en régime progressivement et terminant cette journée éprouvante à la 2e place, à 28.8 secondes de l'Estonien, avec deux temps scratch au passage (ES5, ES9).

Sébastien Ogier (Ford), 5e à 38.2 secondes à cause d'un problème de boîte de vitesses (deux rapports manquants, la première et la seconde, en fin de matinée) et de deux têtes-à-queue dans l'ES4, a dû se contenter de limiter les dégâts face à ce Tänak très à l'aise.

Victorieux en Finlande, en Allemagne et en Turquie, Tänak est passé à l'attaque en tout début de matinée, en enchaînant les meilleurs temps dans les trois premières spéciales du jour (ES2 à ES4), de quoi constituer un matelas de neuf secondes sur le régional de l'étape, Elfyn Evans, vainqueur l'an dernier.

L'Estonien a ensuite parcouru prudemment les deux passages dans la courte spéciale de Slate Mountain (ES5, ES6) 1,6 km), plutôt piégeuses car disputées dans un épais brouillard, sur des pistes détrempées.

Le pilote de pointe de Toyota en a remis une couche après la pause pour l'assistance de Deeside, près de Liverpool, en ajoutant deux meilleurs temps lors du deuxième passage de l'après-midi, grâce à une météo plus clémente et face à des rivaux bien moins confiants que lui, à cause des changements d'adhérence constants.

"C'était vraiment une bonne journée", a résumé Tänak, pris en sandwich par Neuville et Ogier dans la course au titre, mais qui est de toute évidence l'homme en forme de cette fin de saison, au volant d'une Toyota très efficace dans toutes les conditions: "J'ai l'impression qu'on a bien progressé avec la voiture, surtout quand l'adhérence est faible", a-t-il ajouté.

Evans n'a pas eu la chance de disputer la deuxième boucle car des problèmes de moteur, sur la liaison vers l'ES7, l'ont obligé à faire l'impasse sur les trois spéciales de l'après-midi.

Neuville, 4e en fin de matinée, en a profité pour remonter au 2e rang, devant Jari-Matti Latvala, double vainqueur de ce RAC (2011, 2012) mais incapable de suivre le rythme infernal de son coéquipier Tänak. Le Belge s'est rassuré dans l'après-midi car les réglages de sa Hyundai avaient été changés et il a terminé la journée par le temps scratch dans l'ES9, la dernière du jour.

Une troisième Yaris est dans le Top 5, car Esapekka Lappi, leader éphémère jeudi soir après la super-spéciale d'ouverture, a réussi à rester devant Ogier. Le quintuple champion du monde français se serait bien passé des problèmes de boîte de vitesses qui ont gâché sa journée, mais il est encore dans le coup pour le podium, et seulement à dix secondes de Neuville, son autre grand rival pour le titre.

Neuf spéciales (ES10 à ES18) sont au menu très chargé de la 3e journée samedi, soit 150 km chronométrés, sans assistance, et plus de 15 heures à prévoir derrière le volant pour les caïds du WRC. Et encore cinq spéciales dimanche matin (ES19 à ES23) pour rallier l'arrivée.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.