DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Europe met le cap sur Mercure

Vous lisez :

L'Europe met le cap sur Mercure

L'Europe met le cap sur Mercure
Taille du texte Aa Aa

La sonde BepiColombo s'élance cette nuit depuis Kourou en Guyane. Sept années de mission avec un seul objectif : percer les mystères de Mercure, une planète quasi inconnue du système solaire, la plus proche du Soleil également.

Après plusieurs reports et deux décennies de préparation, la mission est une des plus périlleuse jamais orchestrée par l'Agence Spatiale Européenne (ESA).

Première difficulté et non des moindres, atteindre la planète.

« Une des particularités de Mercure, nous explique Johannes Benkhoff, vient de la rapidité à laquelle cette planète tourne autour du Soleil. D'un côté, nous freinons contre la gravité du Soleil et de l'autre nous devons accélérer pour pouvoir atteindre mercure. »

BepiColombo étudiera les étrangetés spatiales de Mercure. Pourquoi la planète semble rétrécir ? Pourquoi peut-on apercevoir de la glace recouvrir les cratère de ses pôles alors que la température à sa surface peut atteindre les 420 degrés celsius ? Pourquoi, bien que trois fois plus petite que la Terre, elle offre une densité équivalente ? Pourquoi a-t-elle une gravité similaire à celle de Mars ?

« Nous devons comprendre Mercure afin de comprendre comment se sont formées les planètes, affirme Jörn Helbert, spécialiste mondial de Mercure. Si nous avions un mode d'emploi de toutes les planètes sauf Mercure, alors ce modèle serait inutile, nous avons besoin de cleui là aussi. »

BepiColombo n'arrivera sur Mercure qu'en 2025, il sera alors temps d'étudier les mystères de celle que l'on surnomme la planète métallique.