DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Bolsonaro: un programme flou pour "changer le modèle"

Vous lisez :

Bolsonaro: un programme flou pour "changer le modèle"

Bolsonaro: un programme flou pour "changer le modèle"
Taille du texte Aa Aa

Le soir de sa victoire, il a promis de "changer le modèle économique du Brésil" et de le sortir de quinze ans de gouvernance socialiste. Mais à deux mois de son investiture, le programme de Jair Bolsonaro reste flou. Voici ce que l'on sait :

Economie

Le président élu, qui avoue lui-même qu'il "ne connait rien à l'économie" a promis de créer un super-ministère de l'économie et placer à sa tête l'ancien banquier ultra-libéral Paulo Guedes.

Ses grandes lignes : flexibiliser le droit du travail, réviser le régime des retraites (ce que n'est pas parvenu à faire son prédécesseur), baisser les impôts sur le revenu et relancer le secteur l'agro-business, qui représente près du quart du PIB. Tant pis pour l'économie verte.

Finances

Le président élu s'est fixé comme objectif de s'attaquer au déficit public pour réduire la dette du Brésil, qui a dépassé les 80 % du PIB.

Pour contrecarrer la baisse des recettes, Jair Bolsonaro promet de réduire le nombre de ministres, et en accélérant les privatisations, sans céder les géants Petrobras ni Electrobras.

Sécurité

Sur le plan de la sécurité, le président élu défend la libéralisation du port d'arme pour les citoyens et son usage en situation de légitime défense ou de protection de la propriété.

Aux forces de l'ordre, le capitaine de l'armée promet des investissements et une hausse des effectifs. Aux agents qui se ouvriront le feu avec leur arme de service, il garantit d'accorder une protection juridiques.

A l'inverse, Jair Bolsonaro ne prône la tolérance zéro vis-à-vis des criminels. Il compte notamment réduire la majorité pénale à 17 ans et mettre fin aux peines alternatives à la prison.

Mœurs

C'est un ultra-conservateur qui accède au pouvoir. Au fil de sa carrière politique, l'élu avait multiplié les déclarations misogynes, racistes et homophobes.

Pendant sa campagne, il a rejeté l'adoption par les couples homosexuels et tout assouplissement de la loi l'avortement. Au point de couper les aides aux associations qui militent en faveur de l'IVG.

Ecologie

Pour Jair Bolsonaro, la forêt amazonienne est une ressource plus qu'une richesse à défendre. Il avait déclaré qu'étant élu, "il ne céderait pas un centimètre de plus" aux autochtones.

Le candidat s'était engagé à faire sortir le Brésil des Accords de Paris, avant de nuancer ses propos. Comme chacun des points évoqués plus haut, il faudra attendre pour voir ce qu'il advient.