DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

F1: Verstappen condamné à 2 jours de "service public" pour avoir poussé Ocon après le GP du Brésil

Vous lisez :

F1: Verstappen condamné à 2 jours de "service public" pour avoir poussé Ocon après le GP du Brésil

F1: Verstappen condamné à 2 jours de "service public" pour avoir poussé Ocon après le GP du Brésil
Taille du texte Aa Aa

Le Néerlandais Max Verstappen (Red Bull), qui a poussé le Français Esteban Ocon (Racing Point Force India) à l'issue du Grand Prix du Brésil de Formule 1, a été condamné dimanche par les commissaires de la FIA à effectuer "deux jours de service public".

Cette peine, qui s'apparente à une peine de travail d'intérêt général, devra être exécutée "dans les six prochains mois", précise le communiqué.

gi

Ocon, pourtant retardataire, avait percuté Verstappen, alors en tête, au 43e tour du GP du Brésil sur le circuit d'Interlagos.

Finalement 2e à l'arrivée derrière le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes), le Néerlandais, fou de rage, a bousculé le Français, qui attendait pour effectuer la pesée.

Ocon a lui reçu durant la cours une pénalité de "stop-and-go" qui l'a contraint à s'arrêter durant dix secondes aux stands.

Dans leur jugement, les commissaires indiquent que Verstappen "était profondément bouleversé par l'incident survenu sur la piste pendant la course".

Ils ont "accepté son explication, comme quoi ce n'était pas son intention originelle de frapper Ocon", mais qu'il a été "provoqué", ce qui lui a fait perdre son sang-froid.

"Bien que compréhensifs envers la passion de Verstappen, les délégués ont déterminé que des sportifs d'élite ont l'obligation d'agir de manière appropriée et de servir de modèles aux autres pilotes de tous niveaux, et ils ont constaté que Verstappen avait échoué à cet égard", souligne le communiqué.

Le pilote de 21 ans a la possibilité de faire appel de cette sanction.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.