DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Brexit : un accord et des questions

Vous lisez :

Brexit : un accord et des questions

Brexit : un accord et des questions
Taille du texte Aa Aa

L'Union européenne a fait bloc jusqu'au bout des négociations pour conclure l'accord sur le Brexit. Les 27 l'assurent, ce compromis est le seul possible à leurs yeux. Toutefois, les discussions politiques ne sont pas encore terminées, précise le président du Conseil européen. Donald Tusk souligne que "devant nous se trouve le difficile processus de ratification". L'unité des 27 a connu un accroc sur la question de Gibraltar. Madrid a menacé d'annuler le sommet faute de garanties sur ce territoire britannique frontalier de l'Espagne. Le gouvernement espagnol estime finalement avoir obtenu gain de cause.

Pour la Première ministre britannique, le plus dur reste à venir. Elle devra convaincre les parlementaires à Londres. Theresa May évoque un scrutin avant Noël. Ce sera "l'un des votes les plus importants pour le Parlement depuis de nombreuses années, de ce vote dépend soit une avancée commune vers un futur prometteur, soit de nouvelles divisions et l'incertitude", insiste t-elle.

Les opposants au Brexit comptent faire entendre leur voix d’ici là. Selon l’eurodéputé travailliste britannique Richard Corbett, "cet accord de divorce sera probablement rejeté par la Chambre des Communes". La société britannique est divisée sur le Brexit. Mais les deux camps pourraient se rapprocher sur un point : personne ne veut de ce texte. Femi Oluwole est un opposant au Brexit ; pour lui le compromis est "une trahison pour ceux qui ont voté pour le Brexit, pour les jeunes, et pour l'ensemble du pays et des générations à venir".

Les voix dissidentes se font entendre aujourd'hui à Bruxelles mais dans les prochains jours les échos en résonneront à Londres.