DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Sibérie alerte sur la fonte du permafrost

Vous lisez :

La Sibérie alerte sur la fonte du permafrost

La ville de Iakoutsk en Russie, menacée par la fonte du permafrost
Taille du texte Aa Aa

Alors que les négociations se poursuivent en Pologne pour la COP24, la Sibérie tire la sonnette d'alarme.

Le réchauffement climatique entraîne la fonte du permafrost, des sols gelés toute l'année et qui recouvrent le nord de la Russie.

Le sol s'affaisse, provoquant d'importants dégâts matériels. Dans la ville de Iakoutsk, 300 000 habitants, de nombreux immeubles sont abîmés.

"Il y a deux ans, ce bâtiment a commencé à pencher et à s'enfoncer dans le sol, raconte Eduard Romanov, un ouvrier du BTP. L'immeuble s'est incliné d'environ 40 centimètres et les fondations ont commencé à s'effondrer."

Une menace pour l'ensemble de la planète

Certaines habitations devenues trop dangereuses ont déjà été démolies. Une situation qui ne devrait pas s'arranger, car les températures ne cessent d'augmenter. Selon certaines estimations, la Sibérie se réchauffe plus vite que le reste du monde.

"À Iakoutsk, les températures annuelles ont changé au cours de ces dernières décennies, augmentant de 2 à 2,5°C", explique Mikhail Grigoryev, le directeur de l'Institut du permafrost.

En plus des dégâts matériels qu'elle entraîne, la fonte du permafrost constitue une menace pour l'ensemble de la planète.

Les sols gelés renferment près d'1,7 milliards de tonnes de CO2. Si tout ce carbone était rejeté dans l'atmosphère, les températures augmenteraient de plus de 10°C.