Audience reportée pour la directrice financière de Huawei

Audience reportée pour la directrice financière de Huawei
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La directrice financière du géant chinois des télécoms Huawei sera entendue lundi par la justice. Arrêtée au Canada à la demande des États-Unis, elle est accusée d'avoir fraudé pour contourner les sanctions américaines contre l'Iran.

PUBLICITÉ

Meng Wanzhou, la directrice financière de Huawei, arrêtée samedi dernier, va devoir attendre pour être entendue par la justice canadienne.

Soupçonnée par les États-Unis d'avoir fraudé pour contourner les sanctions américaines contre l'Iran, l'audience de la femme d'affaires de 46 ans, a été suspendue et décalée à lundi.

Les États-Unis demandent son extradition. Washington soupçonne Meng Wanzhou d'avoir menti sur les liens entre le géant des télécoms chinois Huawei et l'une de ses filiales, SkyCom. afin d'accéder au marché iranien en violation des sanctions américaines

Une affaire qui risque de relancer les tensions entre les États-Unis et la Chine, alors que les deux pays se sont entendus sur une trêve dans leur guerre commerciale le weekend dernier.

Si Huawei dit faire confiances aux justices américaine et canadienne, les autorités chinoises demandent la libération immédiate de Meng Wanzhou, sans quoi il y aurait "des conséquences".

En réalité, cette affaire dépasse le seul cadre commercial.

Amanda DeBusk, du cabinet juridique Dechert LLP : "La raison pour laquelle l'affaire prend une telle tournure, c'est qu'on est dans une guerre beaucoup plus large entre la Chine et les États-Unis. Il y a la guerre commerciale mais il y a aussi cette guerre autour de la cybersécurité. Depuis des années, les États-Unis s'inquiète de l'éventuelle utilisation par Huawei de ses technologies de télécommunication pour espionner les consommateurs."

Des chefs d'accusation à l'encontre de Meng Wanzhou passibles de 30 ans de prison chacun aux États-Unis.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

NO COMMENT : Paris célèbre le nouvel an chinois

Chine : un séisme de magnitude 7,1 a frappé une partie de la région du Xinjiang

La population chinoise a encore baissé en 2023