DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Rugby: Cheika maintenu à la tête des Wallabies mais...

Rugby: Cheika maintenu à la tête des Wallabies mais...
Taille du texte Aa Aa

La Fédération australienne a maintenu lundi le très contesté sélectionneur Michael Cheika à la tête des Wallabies, qui voit cependant son pouvoir limité par la nomination d'un nouveau directeur du rugby.

Cheika, sous pression après n'avoir remporté que quatre matches en 2018, le pire bilan du XV australien depuis 60 ans, devra notamment composer avec un comité de sélection, où figure le nouveau directeur du rugby australien Scott Johnson, qui occupait jusqu'à présent ce rôle au sein de la Fédération écossaise.

"Nous sommes convaincus que Michael est l'homme qu'il faut pour mener les Wallabies à la Coupe du monde de rugby et la nomination de Scott Johnson viendra soutenir Michael et son staff dans leur préparation pour le tournoi au Japon en septembre ", a expliqué la présidente de la Rugby Australia Raelene Castle.

Johnson, a-t-elle ajouté, prendra en charge la gestion du programme des Wallabies hors terrain, permettant ainsi à Cheika "de se concentrer sur ce qu'il fait le mieux, à savoir entraîner l'équipe".

A moins d'un an de la Coupe du monde 2019 au Japon (20 septembre-2 novembre), les Wallabies, finalistes malheureux en 2015, ont terminé l'année 2018 au 6e rang mondial et restent sur une décevante troisième place en Rugby Championship.

Ancien centre ou demi d'ouverture, Johnson, 56 ans, a notamment entraîné les Waratahs et les Ospreys avant de devenir adjoint puis sélectionneur principal du pays de Galles et de l'Ecosse. Depuis 2013, il était directeur du rugby au pays du Chardon.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.