Justice : la Pologne fait marche arrière sous pression de l'UE

Justice : la Pologne fait marche arrière sous pression de l'UE
Tous droits réservés Reuters
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La Pologne s'est finalement pliée aux injonctions de l'Union Européenne. Sa Cour suprême va reprendre une forme normale : un tiers de ses juges, récemment forcés de partir à la retraite, vont être réinstitués.

PUBLICITÉ

la Pologne s'est finalement pliée aux injonctions de l'Union Européenne. Sa Cour suprême va reprendre une forme normale : un tiers de ses juges, récemment forcés de partir à la retraite, vont être ré-intrônisés.

Varsovie avait engagé une réforme de sa plus haute institution judiciaire, une réforme portant atteinte à l'indépendance du système judiciaire polonais selon la Commission européenne, qui a donc saisi fin septembre la Cour de justice de l'Union européenne. Cette dernière a sommé la Pologne de suspendre cette réforme.

Dans le pays, le changement de système a provoqué des remous. La présidente de la Cour suprême, Malgorzata Gersdor, est devenue fer de lance de la contestation.

Mais le gouvernement polonais, malgré cette marche arrière, entend poursuivre sa réforme de la justice.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les réformes en Pologne font sourciller l'UE

Logiciel espion Pegasus : une longue liste de victimes et une commission d'enquête parlementaire

Pologne, Allemagne et Pays-Bas créent un "Schengen des armées" de l'Otan