DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Attentat à la voiture piégée à Bogota : 8 morts, 10 blessés

Attentat à la voiture piégée à Bogota : 8 morts, 10 blessés
Taille du texte Aa Aa

Un attentat à la voiture piégée a fait au moins huit morts et dix blessés jeudi à l'école de la police située dans le sud de Bogota, selon un nouveau bilan officiel.

"L'explosion d'une voiture piégée il y a quelques instants au siège de l'Ecole des officiers Général Francisco de Paula Santander à Bogota (...) a fait huit morts et 10 blessés", a précisé dans un communiqué le ministère de la Défense, dont dépend la police nationale.

Le président Ivan Duque, en déplacement en province, a condamné "ce misérable acte terroriste", en annonçant sur Twitter son retour immédiat à Bogota.

Le maire de la capitale colombienne, Enrique Peñalosa, avait fait précédemment état de quatre à cinq morts et d'une dizaine de blessés.

"Nous allons sur les lieux. J'ai donné l'ordre à la force publique d'identifier les auteurs de cette attaque et de les transférer à la justice. Nous tous Colombiens rejetons le terrorisme et sommes unis pour l'affronter. La Colombie s'attriste, mais ne cède pas face à la violence", a pour sa part ajouté le président Duque sur Twitter.

Les premières images, diffusées par la chaine locale City TV, montraient la carcasse d'un véhicule en flammes et des ambulances aux abords de l'Ecole des cadets Général Santander.

Une employée du service de santé de Forces militaires a déclaré à la radio que le véhicule serait entré "soudainement" dans l'enceinte de l'école, "percutant presque les policiers et tout de suite il y a eu l'explosion".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.