DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Traité INF : Moscou joue la carte de la transparence

Traité INF : Moscou joue la carte de la transparence
Taille du texte Aa Aa

Opération transparence pour l’armée russe, qui a exhibé le conteneur du 9M729, le dernier-né des missiles employés par les forces de Moscou.

Portée maximale de 480 kilomètres, possibilité de l’équiper d’une tête nucléaire et cible des critiques américaines. Mais devant les caméras invitées à observer l’objet de toutes les curiosités, la diplomatie russe joue la carte de la souplesse, schémas et explications à l’appui.

"Nous espérons que les détails objectifs et techniques que nous avons présentés aujourd'hui, ainsi que notre position, renforceront les processus de réflexion aux États-Unis, ce qui donnera une nouvelle chance au dialogue pour sauver le traité INF", a déclaré le vice ministre russe des Affaires étrangères, Sergei Ryabkov.

Le traité INF, adopté en 1987 abolit l’usage de missiles d’une portée supérieure à 500 kilomètres. Les États-Unis accusent la Russie de ne pas respecter les conditions de cet accord avec ce nouvel appareil : selon Washington, la portée réelle de ce missile dépasserait le seuil limite et les Etats-Unis menacent de se retirer du traité.