DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Traité INF : Moscou joue la carte de la transparence

euronews_icons_loading
Traité INF : Moscou joue la carte de la transparence
Taille du texte Aa Aa

Opération transparence pour l’armée russe, qui a exhibé le conteneur du 9M729, le dernier-né des missiles employés par les forces de Moscou.

Portée maximale de 480 kilomètres, possibilité de l’équiper d’une tête nucléaire et cible des critiques américaines. Mais devant les caméras invitées à observer l’objet de toutes les curiosités, la diplomatie russe joue la carte de la souplesse, schémas et explications à l’appui.

"Nous espérons que les détails objectifs et techniques que nous avons présentés aujourd'hui, ainsi que notre position, renforceront les processus de réflexion aux États-Unis, ce qui donnera une nouvelle chance au dialogue pour sauver le traité INF", a déclaré le vice ministre russe des Affaires étrangères, Sergei Ryabkov.

Le traité INF, adopté en 1987 abolit l’usage de missiles d’une portée supérieure à 500 kilomètres. Les États-Unis accusent la Russie de ne pas respecter les conditions de cet accord avec ce nouvel appareil : selon Washington, la portée réelle de ce missile dépasserait le seuil limite et les Etats-Unis menacent de se retirer du traité.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.