Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Panama a dit au revoir au pape François

Le Panama a dit au revoir au pape François
Tous droits réservés
REUTERS/Henry Romero
Taille du texte Aa Aa

Le pape François a conclu les Journées mondiales de la jeunesse au Panama par une messe géante en plein air... 700 000 jeunes pèlerins étaient présents selon les organisateurs.

Et à l'aune d'un débat entre prélats du monde entier sur la protection des mineurs au sein de l'Eglise, le souverain pontife a évoqué une nouvelle fois les scandales d'agressions sexuelles par des religieux, il a déploré que l'Eglise "blessée par son pêché" n'ait "pas su écouter tant de cris."

Il y a un an, au Chili, François avait lui-même commis l'erreur de soutenir maladroitement un évêque lui-même soupçonné d'avoir couvert les agissements d'un prêtre pédophile. Un fiasco qui avait marqué un tournant dans son pontificat.

Ensuite, évoquant à demi-mot le mur-frontière de Donald Trump et les caravanes de migrants, le pape a appelé les jeunes à travailler d'urgence contre la peur de l'exclusion et la manipulation.

Puis François a tenu à réconforter les Vénézuéliens, les Colombiens et les Philippins, espérant "une solution juste et pacifique" pour les uns et "la fin de la haine terroriste" pour les autres.

Prochain rendez-vous pour les JMJ, ce sera Lisbonne, au Portugal, en 2022.