Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

L'Espagne reconnaît Juan Guaido comme président "en charge" du Venezuela

Sanchez : l'Espagne reconnaît Guaido comme président du Venezuela
Sanchez : l'Espagne reconnaît Guaido comme président du Venezuela
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

L'Espagne est le premier pays européen à avoir reconnu publiquement Juan Guaido comme président du Venezuela par intérim, après le rejet de l'ultimatum par Nicolas Maduro, président contesté du Venezuela. Et dans la foulée de la déclaration du chef du gouvernement espagnol à Madrid, les déclarations officielles des différentes chancelleries européennes tombent...

"Le gouvernement espagnol annonce qu'il reconnaît officiellement le président de l'assemblée nationale du Venezuela, Monsieur Juan Guaido Marquez, en tant que président en charge du Venezuela. L'objectif étant de convoquer une élection le plus rapidement possible, une élection qui doit être libre, démocratique avec des garanties et sans exclusion. Je voudrais réaffirmer que la position commune au sein de l'Union européenne a été adoptée à l'initiative du gouvernement espagnol avec différents pays européens".

Le chef de la diplomatie britannique Jeremy Hunt a confirmé la déclaration de Pedro Sanchez par un tweet, de même qu'Emmanuel Macron , le président français :

Sur France Inter, le chef de la diplomatie française Jean-Yves Le Drian avait déclaré peu avant l'intervention officielle de Pedro Sanchez que Juan Guaido était habilité à provoquer des élections présidentielles :

"Nous considérons qu'aujourd'hui le Président de l'Assemblée Nationale M. Guaido dont la légitimité est parfaitement reconnue, qu'il est habilité a provoqué des élections présidentielles, c'est cela le sujet, il est président par intérim pour provoquer des élections présidentielles".

L'Allemagne, le Portugal, les Pays-Bas ont aussi reconnu Juan Guaido.

Jusqu'ici les 28 états membres de l'Union européenne, contrairement au parlement européen, la semaine dernière, n'avaient pas pris de position officielle unanime.

Un groupe de contact international comprenant l’Union européenne et des pays latino-américains, va se réunir jeudi à Montevideo pour tenter de débloquer la situation et Nicolas Maduro y serait favorable.

Juan Guaido, président de l'assemblée nationale, s'était auto-proclamé président par intérim le 24 janvier dernier, il avait fait cette déclaration radicale radicale avec le soutien de millions de Vénézuéliens descendus dans la rue contre la réélection contestée de Nicolas Maduro à la tête du pays. Il voulait dénoncer le fait que la cour suprême du Venezuela comptait le destituer et dissoudre l'assemblée acquise à l'opposition.... C'est donc depuis l'assemblée nationale que Juan Guaido organise la contestation, reçoit les soutiens internationaux et tente de mettre au point l'organisation d'un scrutin présidentiel libre et transparent.

Juan Guaido a déjà été reconnu par les Etats-Unis, le Canada, l'Australie et de nombreux pays d'Amérique latine, Brésil et Colombie en tête...

Nicolas Maduro a le soutien de la Russie, de la Chine, de la Turquie et sur le continent sud américain du Mexique, de la Bolivie et de Cuba.